• Mais Liu Yu revient vers Nanjing sur les rumeurs de la mort de l'empereur An, laissant la charge des armées d'invasion au général Wang Zhen en, les armées Xia voient là l'opportunité d'attaquer et ils prennent la province de Tchangan aux Jin.

    Cependant le territoire Jin est sensiblement agrandi et conserve la plus grande partie des territoires au sud du Fleuve Jaune, le coeur traditionnel de la Chine.

    419 Le gouverneur de la province de Guang se rebelle contre l'empire et menace la capitale. Liu Yu écrase la révolte et fait étrangler l'empereur An puis le remplace par son frère Gong, et désigne son propre fils, Liu Yi fu comme héritier du trône.

    420 à 589 Les Dynasties du Nord et du Sud (南北朝), ou neuf Dynasties (六代)

    Dynastie du nord

    Wei du nord. 386 à 534 : Dynastie Topa, capitale à Ping cheng (Datong, province du (Shanxi).
    535 à 556 : Wei occidentaux, capitale à Changan province du (Shenxi).
    534 à 550 : Wei orientaux, capitale à Luoyang province du (Henan).
    550 à 577 : Qi du nord, capitale à Ye (Heibei).
    557 à 581 : Zhou du nord, capitale à Changan (Shenxi).

    Dans la course aux dynasties, ni les tributs du nord ni celle du Sud n'emportèrent la victoire et personne ne réussis à prendre le dessus.

    Les premières armes à feu apparaissent en  Chine (420 à 589) avec les lances à feu (Huo Sang), espèce de lance-flammes, à l’efficacité pratique restreinte sur un champ de bataille mais utile pour ses qualités incendiaires et présentant une efficacité psychologique certaine.

    420 Le pouvoir reste entre les mains de Liu Yu qui dépose l'empereur Gong et inaugure la dynastie Song du Sud sous le nom de Wu et la période des dynasties du Nord et du Sud, cette nouvelle dynastie s'oriente vers la mer et impose son protectorat au Champa (Annam), elle étend ses relations jusqu'à Ceylan

     


    17 commentaires
  • 403 Huan Xuan, fils de Huan Wen, se proclame fondateur de la nouvelle dynastie Huan Chu et prend en otage le jeune empereur An qui n'a que six ans.

    405 Mais après plusieurs défaites, An est délivré et rétabli sur le trône, par Liu Yu, un seigneur de guerre qui exerce réellement le pouvoir et profite du morcellement des royaumes barbares du Nord pour étendre le territoire des Jin vers le coeur de la Chine.

    409 Liu Yu lance une première expédition contre les Yan du Sud.

    L'armée Jin marche de Nanjing vers Xiapei et pousse vers Longchen en construisant des forteresses le long de la route pour prévenir le retour des Yan du Sud et couper leur ravitaillement.

    409 l'armée Jin approche de la capitale Guandu, en voyant la région couverte de céréales, Liu Yu s'écrie, le souverain des Yan du Sud est à présent dans ma main), il n'a plus aucun souci de ravitaillement.

    410 Guandu est prise par l'armée Jin et le royaume Xianbei des Yan du Sud est détruit.

    416 Liu Yu lance une puissante attaque contre les Qin tardifs, il remporte une victoire contre leur général Yan Shao, après ce succès, Liu Yu récupère l'ancienne capitale des Jin, Luoyang et il devient Duc de Song, pour achever sa victoire, Liu Yu envoie deux armées dans le Shaanxi pour attaquer les débris de l'armée des Qin tardifs.

    Sur le trajet, les soldats Jin sont harcelés par les cavaliers Wei du Nord, qui attaquent leurs convois de ravitaillement, dans un engagement majeur, les armées Jin battent les Wei du Nord en utilisant des arbalètes pour lancer des javelots contre les soldats Wei, les effrayant et ils sont réputés avoir tué 30000 soldats ennemis.

    417 À la suite de cette victoire, les armées Jin poursuivent leur avance, capturent la capitale des Qin tardifs, Tchangan et la détruisent, cet état est éliminé, Liu Yu l'intention d'éliminer les autres royaumes barbares, les Xia et les Wei du Nord et de réunifier la Chine.

     


    12 commentaires
  • Chapitre XXIII 

    Après des alternances de succès et de revers, les Jin de l'est triomphent des Qin antérieurs à la bataille du Feishui, mais ce qui reste de l'empire de Chine, désormais coupé de l'Occident, se replie sur lui-même, l'ancienne route de la soie étant aux mains des barbares. 

    385 Fu Jian, chef des Qin antérieurs est tué à Changan, son royaume s'effondre, les tribus du Nord entrent dans une suite de guerre qui durera quarante ans, la Chine du Nord, dominée par les barbares, est morcelée en six royaumes, la situation économique, sociale et politique se stabilise en Chine du Sud où le pouvoir des Jin de l'est se renforce.

    L'union autour de l'empereur des Jin cède bien vite la place aux rivalités qui reprennent, de même que les révoltes paysannes contre la vie difficile dans les grandes exploitations.

    395 Les Tuoba fondent le royaume Wei et absorbent toutes les principautés barbares, les Tuoba écrasent en, une armée des Yan ultérieurs (Xianbei) qui menaient une expédition punitive contre eux, à la bataille de Canhe Slope.

    Le vainqueur est le prince Gui Tuoba, futur empereur Dao wu, face au prince Mu rong Bao, l'armée d'invasion des Yan compte 98000 soldats, quelques milliers en réchappent, les cavaliers Tuoba sont environ 20000, ils ont surpris l'armée Yan traversant le fleuve Jaune gelé.

    400 La première exploitation du pétrole, ils extrayaient le pétrole 2300 ans avant Rockefeller, aux USA, forage manuel un trépan en bronze sur tige de bambou.

    400  la première mention d’un fer a repassé avec des braises, c’est une louche en bronze, il faut attendre 1880 pour le voir apparaître en Occident.

     


    15 commentaires
  • 383 Mais une union brève se met en place, pour repousser une offensive des Qin antérieurs, à la bataille de la rivière Fei, ensuite, il décide la mobilisation générale, (un homme sur dix) contre l'Empire des Jin après l'échec d'une tentative de récupération de Xiangiang.

    383, une armée de 300000 soldats dirigée par Fu Rong envahit le territoire Jin,  Fu Jian marche à la tête du reste de l'armée Qin vers Xiangiang.

    L'empereur de Jin, Xiao wu a préparé la défense des voies d'invasion et en particulier celle de la rivière Huai confiée à Xie Shi et Xie Xuan qui commande l'armée d'élite de 80000 hommes.

    Les forces de Fu Jian sont nombreuses et correspondent à des levées sur les territoires nouvellement conquis, à la cavalerie nomade Xiongnou et Xianbei et à des mercenaires, autant dire que la loyauté envers l'empereur des Qin n'est pas très partagée, de plus le faible entraînement est responsable d'un manque d'efficacité du commandement.

    Du côté des Jin, les soldats sont bien plus motivés par la défense de leur pays dont ils connaissent bien le terrain, le général Jin, Liu Lao zhi, attaque avec 5000 soldats d'élite un corps de l'armée des Qin et élimine ainsi 50000 ennemis.

    Xhi Shi rencontre le gros de la colonne de Fu Rong à la rivière Fei, chaque camp occupant une des rives, Xie Xuan propose au général ennemi de reculer et laisser l'armée Jin traverser la rivière pour livrer une bataille décisive.

     Cette offre est acceptée, Fu rong compte attaquer l'armée Jin au moment où elle traverse la rivière, lorsque l'ordre de retrait est lancé, les troupes Qin paniquent en entendant ces cris, (Nous sommes vaincus), poussés par Zu Xhu, un général Jin récemment capturé, c'est la fuite en désordre tandis que l'armée Jin traverse la rivière sans encombre et les levées du Nord sont balayées par les soldats d'élite Jin.

    Fu Jian est blessé par des flèches et rentre dans son territoire avec seulement 100000 hommes, cette défaite va précipiter la chute des Qin antérieurs suite à une guerre civile et permet la survie de la dynastie des Jin orientaux.

     


    10 commentaires
  • 349 C'est au tour des tribus Xianbei d'envahir la Chine du Nord, il s'agit d'une importante fédération de nomades, proto-turcs, qui séjournent dans les steppes au Nord de la Chine après le déclin des Xiongnou qu'ils ont soumis, a la fin de la dynastie des Han, les Xianbei deviennent alliés de l'Empire, un proto-état se forme avec un souverain redoutable nommé Tang shi huai qui représente un réel danger pour l'empire.

    Le général chinois Tan Yu attaque le royaume Xianbei pendant que Kebineng est en campagne, cette brouille avec les Chinois continue avec l'état de Wei et si les généraux Ten Yu et Liang Xi ont remporté des victoires contre lui, les Xianbei ont mené des raids dévastateurs.

    Cette époque est appelée les Seize Royaumes, en fait il y en a un peu plus, plusieurs de ces royaumes sont issus de la confédération Xianbei

    La branche Murong s'installe autour de l'actuelle ville de Beijing et fonde l'ancien Yan (Qianyan, 337 - 370), puis le Yan ultérieur (Hou yan, 384 - 409) et le Yan du sud (Nan yan, 398 - 410).

    L'important groupe des Tuoba, fonde le royaume Dai en Mongolie en 322, et les Wei du Nord, (Bei wei), en 386.

    La branche Qi fu fonde le bref empire Qin de l'Ouest, (Xi qin, 385 - 431), dans le Shaanxi moderne, tandis que la branche Tu fa fonde l'empire Liang du Sud.

    La Chine du Nord est partagée entre Wei orientaux et Wei occidentaux.

    379 Après avoir réuni toute la Chine du Nord, l'empereur Fu Jian du Qin antérieur qui occupe le Seutchuan des Jin depuis 373 envoie son armée pendre la cité stratégique de Xiangiang, une porte d'entrée vers le moyen Yangtse.

     


    10 commentaires
  • 324, Sous l'empereur Ming, son fils, Wang Dun prépare une nouvelle attaque de la capitale l'empereur Ming se prépare et fait venir des troupes du Nord, la nouvelle offensive de l'armée de Wang Dun, commandée par Wang Han et Qian se heurte à une résistance sévère et à des troupes aguerries, les pertes sont lourdes, à cette nouvelle le général Wang Dun meurt.

    Un autre général, Su jun que le pouvoir craint, est promu en 327, il se révolte et réussit à prendre la capitale et à capturer l'empereur Chang et l'impératrice douairière Yu en 328.

    Su jun prend alors le pouvoir et place ses proches à des postes de responsabilité, une coalition de seigneurs soutenus par des commanderies de l'Est s'oppose militairement à Su jun, en dépit d'un rapport de force défavorable, Su jun remporte une série de succès et on s'inquiète chez ses adversaires, au cours d'une bataille, pendant l'hiver 328, Su jun est frappé par une lance et tombe de cheval, les ennemis aussitôt le décapitent.

    329 Ses partisans se rassemblent autour de son frère Su yi mais l'aventure est terminée, sa famille est dépossédée du pouvoir par un de ses officiers, Che Lei.

    344 à 406 Pionnier de l'art pictural chinois, Gu Kai zhi était aussi poète et calligraphe, Gu Kai zhi fut expert dans les peintures de portrait.

    Il mit l'accent sur la représentation de l'esprit par la forme et sur la perception du secret de l'âme dans les yeux de la figure, il avait peint une fresque dans un temple en laissant vides les yeux de différents personnages, devant les visiteurs, il peignit les yeux et les figures prirent vie immédiatement.

    Les tableaux authentiques de Gu Kai zhi ont pour la plus part disparu, il n'existe que des copies anciennes de Rouleau de peinture sur les femmes scribes, rouleau de peinture de la déesse de la rivière Luo et Rouleau de peinture des femmes bienveillantes et intelligentes.

     Son oeuvre la plus connue, avertissements de l'institutrice aux dames de la cour, explique comment les dames de noble naissance doivent se conduire.

     


    13 commentaires
  • L'offensive des Xiongnou est plus sérieuse et une fois de plus, à l'improviste, la cavalerie ennemie sous les ordres de Liu Yao, un général de Lieou Yuan, se présente devant la ville, incapable de mener un siège en règle, la cavalerie se met à tourner en permanence autour des murailles de la ville.

    311 Les Xiongnou surprennent et saccagent la capitale Luoyang, les classes lettrées du Nord migrent massivement vers le Sud, cette dynastie tombe dans le drame, des membres de la famille régnante qui s'éliminent sans fin et aucune personnalité n'émerge de ce chaos.

    Il lance quatre colonnes de cavalerie sur la capitale impériale, les Hun entrent rapidement dans la ville, courent au palais et font prisonnier l'empereur Huai Ti.

    313 pendant la célébration de la nouvelle année, Huai Ti sert le vin aux anciens hauts fonctionnaires qui voyant son humiliation, pleurent.

    Lieou Zong, furieux, y voit une trahison et décide d'exécuter ces fonctionnaires et de faire empoisonner Huai Ti, c'est la fin des Jin occidentaux.

    316 Un autre général Xiongnu s'empare de Changan et le nouvel empereur abdique c'est la fin de la dynastie des Jin de l'ouest sous la pression des Xiongnu

    316 à 420 dynastie des Jin de l'est, une nouvelle dynastie Jin voit le jour à Jiankang Nanjing, la capitale du Sud, rivalisera Xian, ensuite avec Beijing, elle contrôle le Sud et les riches zones côtières et s'appuie sur les propriétaires fonciers, elle profite de l'émigration des paysans du Nord et connaît un remarquable essor économique et démographique.

    Une série de guerre l'oppose aux royaumes du Nord, notamment aux Qin antérieurs qui règnent à Changan, le Nord subit une effroyable décadence ponctuée de pillages et de massacres, la Corée et le Japon sortent de la mouvance chinoise.

    L'anarchie et la destruction massive des populations poussent ces dernières à se réfugier autour des seigneurs locaux ou des monastères entraînant un renouveau du féodalisme, la corruption gagne un clergé assoiffé de jouissances comme le reste de la société, le luxe criant des seigneurs contraste avec la misère de la paysannerie.

    Nous sommes dans une période fort mouvementée de la Chine, les royaumes son détruits aussi vite qu’ils ont été construits.

     


    11 commentaires
  • Chapitre XXII

     308 Au Chanxi un Xiongnu, nommé Lieou Yuan se proclame solennellement l'héritier légitime des Han devant 50 000 hommes et réclame l'héritage de ses ancêtres, soit l'Empire chinois, empereur des Han à Pingyang, cet événement se répercute en Occident où les grandes invasions vont détruire l'empire romain sous la pression des barbares venus de l'est comme la Chine se désagrège sous les assauts des barbares du Nord.

    Son fils, Lieou Zong réalise les souhaits de son père, élevé à la cour de Luoyang, il est devenu un bon lettré chinois mais il a gardé les qualités militaires de son peuple, il a observé cette cour décadente et la faiblesse de l'état chinois.

    Les Tsin orientaux

    Après ces deux tragédies, la dynastie Tsin abandonne la Chine du Nord et se réfugie derrière le Yang tse avec Jiankang (Nanjing) comme capitale, c'est la fin de la dynastie des Tsin de l'Ouest, une nouvelle dynastie des Tsin de l'Est est inaugurée par Seu ma Rui connu sous le nom de Wu, qui est poussé par ses fonctionnaires et finit par accepter le trône, mais d’un ville en ruine après une récente attaque de la cavalerie hunnique.

    Ce déplacement de la cour à Nanjing, favorise l'intégration du Sud dans l'Empire, cette Chine se caractérise par un peuplement dispersé et peu dense, une économie faiblement développée et des populations hétérogènes (Thai, Tibéto-birmane, Miao et Yao).

    Pendant ce temps, en Corée le Koguryo inflige deux défaites aux Tsin en 313 et 314 et fait passer les dernières commanderies de Lo lang et Tai fang (Daifang) sous son contrôle.

    Le nouvel empereur attend de l'aide du prince de Nanyang qui dispose d'une force militaire importante dans la province de Qin oriental (actuel Gansu) et du prince de Langye qui domine de grands espaces au sud du fleuve Yang tse Kiang, de la part de ces grands féodaux, il arrive peu d'aide.

     


    10 commentaires
  • 263 l'empereur de Wei détruit le royaume de Shu

    265 l'empereur de Wei est renversé par Sima Yan, une sorte de maire du palais, qui prend sa place et fonde la dynastie des Jin de l'ouest, sous le nom d'empereur Wu.

    265 C'est le royaume Wei qui seul demeure et rétablit une apparence d'unité en Chine, le Tarim est abandonné, le pays est ruiné, la population a diminué de moitié suite aux guerres entre les 3 royaumes, chaque bataille s'accompagne de la décapitation de dizaines de milliers de soldats vaincus, les luttes violentes entre les membres de la famille royale, (guerre entre les Huit Princes), profitent aux nomades qui sont installés pour garder les frontières.

    280 l’empereur Wu conquiert l’état de Wu et restaure l'unité de l'empire, les armées privées sont dissoutes, le nouveau maître de la Chine confère le titre de princes aux membres de sa famille et leurs confie des territoires.

    Les nomades du nord Xiongnu ou (Hun), et Tibétains, Turcomans et Tartares, sont autorisés à s'établir à l'intérieur de la Grande Muraille, où ils fournissent de la main d'oeuvre et des mercenaires pour l'armée, en une évolution parallèle à celle de l'empire romain en Occident.

    Après la mort de l’empereur Wu, la discorde éclate entre les huit princes de sa famille pourvus de fiefs, l'économie se disloque, la population est décimée, pendant la période de guerre civile précédente, elle a déjà régressé jusqu'à 29 millions d'habitants.

    280 il termine son oeuvre et annexe le royaume Wu, l'empire chinois est réunifié au profit de la famille Seu ma qui prend le nom de dynastie Tsin, la capitale est Luoyang au Henan, après la mort de Seu Ma Yan appelé aussi Wudi, en 290, la situation se dégrade vite en raison de la faiblesse des institutions et des seigneurs de guerre qui en profitent.

    300 L’invention de l’étrier, en bois cerclé de fer, pour monter à cheval sur de longues distances c’est cruciale, l’invention reprise par les Byzantins en 580.

    302 à 439 Les Seize Royaumes  

    Au nord, c'est la période des Seize Royaumes qui s'achève avec la fondation par les Toba, de la dynastie des Wei du Nord, Luoyang sera leur capitale.

    304 à 439 plusieurs petits États, dirigés par des princes barbares, voient le jour dans le nord, la plupart n'auront qu'une existence éphémère, cette période de morcellement et de troubles civils est celle des Seize Royaumes

    Cheng Han, Zhao antérieurs, Zhao postérieurs, Liang antérieurs, Liang postérieurs, Liang de l'ouest, Liang du nord, Liang du sud, Qin antérieurs, Qin postérieurs, Qin de l'ouest, Yan antérieurs, Yan postérieurs, Yan du nord, Yan du sud, Xia.

     


    7 commentaires
  • 228 La bataille de Jieting  

    Le royaume de Shu lance des expéditions vers le Nord et le royaume de Wei, le royaume de Shu est attaqué par l'armée du royaume de Wei commandée par le général Zhang He.

    Le stratège Zhuge Liang confie aux généraux Ma Su et Wang Ping, le soin d'intercepter l'armée ennemie, mais Ma Su, au lieu d'installer son camp dans la vallée pour être ravitaillé en eau, s'installe sur les hauteurs, l'armée de Zhang He encercle les troupes de Ma Su et les coupent ainsi de tout ravitaillement, lorsqu’il juge que les ennemis sont affaiblis, Zang He donne l'ordre d'attaquer, c'est la bataille de Jieting, qui est une grave défaite pour Shu.

    Elle ouvre la porte à Zhang He et Sima Yi pour la conquête de Han pour le Wei.

    La Chine est durablement partagée en trois royaumes, celui fondé par Lieou Pei au sud est limité au Sseu-tchuan, mais Lieou Pei étant un prince Han, il était le seul prétendant légitime.

    229 ll y a le royaume illégitime fondé par la famille d'usurpateurs Cao qui comprend la capitale impériale Luoyang et toutes les provinces du Nord et le royaume fondé par Sun Quan sur le bas Yang-tseu, qui a en, Nanjing comme capitale et qui comprend toutes les provinces méridionales sauf le Seu tchuan.

    229 Sun Quan se proclame empereur de Wu à Jianye (Nanjing), le Wu contrôle les régions côtières. 

    263 Les nouveaux royaumes héritent des colonies de l'Empire Han, au Nord, le royaume de Wei s'occupe de la Corée, dans le Nord en particulier, la dégénérescence touche les rois de Wei, ce sont des (rois fainéants) et le pouvoir est entre les mains d'une famille de maires du palais héréditaires, l'un d'eux, Seu ma Tchao, annexe le royaume han, il accroit son autorité.

     


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique