• L'empire fleuri volume (1) chapitre (12) page (85)

    La victoire provient de l’adaptation aux circonstances, aux différents aspects qui se présentent, tout événement est pour le stratège une excellente occasion de l’utiliser à son avantage.

    Le général court cinq dangers, Téméraire, il risque d’être tué, Lâche, il risque d’être capturé, Coléreux, il risque de se laisser emporter, Chatouilleux sur l’honneur, il risque d’être humilié, Compatissant, il risque d’être tourmenté.

    Les qualités poussées à l’extrême, ainsi que les défauts du stratège, causeront sa perte, s’il applique toujours les mêmes règles sans penser aux circonstances particulières des évènements, il sera pris en défaut tôt ou tard.

    Ainsi, une règle essentielle de la stratégie consiste à se préparer à déjouer une attaque, au lieu d’espérer qu’elle ne se produise pas.

    Le bon stratège se prépare à tout, même au pire, pour pouvoir réagir si besoin est, espérer qu’un malheur n’arrive pas, même si ce malheur est faiblement probable, c’est jouer, et non pas être stratège.

     Si le général est généreux, mais incapable de diriger, bienveillant, mais incapable de rétablir l’ordre, ses soldats, tels des enfants gâtés, seront inutiles.

    L'armée qui est plus mobile a plus de chances de vaincre, et celle qui se laisse fixer perd sa puissance, éviter les sièges, les engagements frontaux et les longues campagnes semble être le leitmotiv de l'Art de la guerre.

    Règle pour la victoire, n'attaquer qu'après avoir gagné la bataille, qui se joue en amont sur le front de l'information et de la désinformation, afin de saper le moral de l'adversaire, de lui faire perdre ses moyens.

     

    « L'empire fleuri volume (1) chapitre (12) page (84)L'empire fleuri volume (1) chapitre (12) page (86) »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 19 Mai à 00:13

    Bonjour

    merci de venir lire mon livre, votre com est toujours apprécié, ainsi que vos questions

    René de Chine

    2
    Vendredi 19 Mai à 10:44

    c'est une méthode bien réfléchit mais si l'adversaire pense et fait pareil je me demande bien comment cela fini ??? par un accord peut être ?

    3
    Vendredi 19 Mai à 12:56

    Un général se devait d'être parfait à ce que je vois. Et ce, sans les moyens techniques d'aujourd'hui.

     

    4
    Vendredi 19 Mai à 17:16

    Bonjour René, il faut qu'il soit toujours sur la défensive !! il lui en faut des qualités au Général !!!

    Bonne fin de semaine Rozy

    5
    Vendredi 19 Mai à 20:19

    Belle explication de la stratégie militaire qui peut en effet s'appliquer à plein de situations tant en politique qu'en commerce et même dans d'autres domaines

    Avec amitiés

    Am

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :