• L'empire fleuri volume (1) chapitre (22) page (171)

    L'offensive des Xiongnou est plus sérieuse et une fois de plus, à l'improviste, la cavalerie ennemie sous les ordres de Liu Yao, un général de Lieou Yuan, se présente devant la ville, incapable de mener un siège en règle, la cavalerie se met à tourner en permanence autour des murailles de la ville.

    311 Les Xiongnou surprennent et saccagent la capitale Luoyang, les classes lettrées du Nord migrent massivement vers le Sud, cette dynastie tombe dans le drame, des membres de la famille régnante qui s'éliminent sans fin et aucune personnalité n'émerge de ce chaos.

    Il lance quatre colonnes de cavalerie sur la capitale impériale, les Hun entrent rapidement dans la ville, courent au palais et font prisonnier l'empereur Huai Ti.

    313 pendant la célébration de la nouvelle année, Huai Ti sert le vin aux anciens hauts fonctionnaires qui voyant son humiliation, pleurent.

    Lieou Zong, furieux, y voit une trahison et décide d'exécuter ces fonctionnaires et de faire empoisonner Huai Ti, c'est la fin des Jin occidentaux.

    316 Un autre général Xiongnu s'empare de Changan et le nouvel empereur abdique c'est la fin de la dynastie des Jin de l'ouest sous la pression des Xiongnu

    316 à 420 dynastie des Jin de l'est, une nouvelle dynastie Jin voit le jour à Jiankang Nanjing, la capitale du Sud, rivalisera Xian, ensuite avec Beijing, elle contrôle le Sud et les riches zones côtières et s'appuie sur les propriétaires fonciers, elle profite de l'émigration des paysans du Nord et connaît un remarquable essor économique et démographique.

    Une série de guerre l'oppose aux royaumes du Nord, notamment aux Qin antérieurs qui règnent à Changan, le Nord subit une effroyable décadence ponctuée de pillages et de massacres, la Corée et le Japon sortent de la mouvance chinoise.

    L'anarchie et la destruction massive des populations poussent ces dernières à se réfugier autour des seigneurs locaux ou des monastères entraînant un renouveau du féodalisme, la corruption gagne un clergé assoiffé de jouissances comme le reste de la société, le luxe criant des seigneurs contraste avec la misère de la paysannerie.

    Nous sommes dans une période fort mouvementée de la Chine, les royaumes son détruits aussi vite qu’ils ont été construits.

     

    « L'empire fleuri volume (1) chapitre (22) page (170)L'empire fleuri volume (1) chapitre (22) page (172) »

  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Août à 06:14

    René   Bonjour  

    Dernier jour du week end

    avant la reprise de ces petites habitudes .

    Entre soleil et nuages

    avec plus de trente degrés , un temps orageux,

    un fond de l'air suffocant

    rien de bon pour la suite.

    Alors en cette journée de l'assomption

    profitons sans aucune modération.

    18° a six heures du mat...

    Amitiés ° #+ # ° Bisous  

      56MELDIX77    

       le  Briard       Breton   

    PARC DE MARTINIQUE: la ferme Pérrine  3/4       D    15/08/2017

    2
    Mardi 15 Août à 06:52

    coucou rené

    Image associée

    amitié dany

    3
    Mardi 15 Août à 08:07

    Je vois qu'on exécute en empoisonnant ! Quelle idée !!!

    Bon mardi, après une journée très belle, hier ! ENFIN !
    Bisoux, rené

    4
    Mardi 15 Août à 13:31

    À force de s'entretuer comme ils le font, c'est surprenant que la Chine existe encore. 

    5
    Mardi 15 Août à 15:54

    ben oui dis voir ça bouge rudement vite.. affreux quand on y pense !

    bon aprem rené,  bizou flo

    6
    Mardi 15 Août à 17:36

    Chacun cherche à s'imposer,mais le peuple doit vivre dans des conditions difficiles.

    Bonne soirée.

    7
    Mardi 15 Août à 18:10

    Bonjour René

    J'ai lu ton texte, exécution, empoisonnement, tout est bien dans ce monde ... Ils ne rigolaient pas en Chine, mais je pense qu'à cette époque il ne rigolaient nulle part !

    Je te souhaite une excellente journée

    Bien amicalement

    @lain

    8
    Mardi 15 Août à 18:14

    Bonsoir René,       Merci pour ta visite ; en effet c'était très mouvementé en ce temps là, il n'y avait aucune pitié, pour arriver au pouvoir ils s'entretuaient comme des barbares jusqu'au dernier. Je te souhaite une bonne soirée ; bises amicales de    COCO

    9
    Mardi 15 Août à 20:12

    Bonsoir René,

    Mourir empoisonné doit être horrible !!

    Passe une bonne nuit, un bon mercredi, bises, Véronique

    10
    Mardi 15 Août à 20:49

    En effet, les guerres continuent mais les dynasties passent très vite !

    Tout cela a sans doute construit le pays d'aujourd'hui...

    Avec amitiés

    Am

    11
    Mardi 15 Août à 23:43

    Bonsoir René,

    oh la la que de guerres que d'atrocités, ils font ça dans le raffinement.

    Et avec tout ce qu'ils ont tué de chinois il en reste encore tout plein.

    Bonne soirée et bises cher ami.

    12
    Mardi 12 Septembre à 16:02

    Ah oui c'est très mouvementé à cette période !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :