• L'empire fleuri volume (1) chapitre (29) page (210)

    L'armée Sui s'ébranle au début de l'année, il faut 40 jours pour qu'elle quitte son lieu de rassemblement la longueur totale de cette file de soldats mesure environ 400 kilomètres.

    Yeong yang a pris la décision d'abandonner la zone gagnée après la guerre de 598 et de se retrancher derrière la rivière Liao, cette rivière qui à cette époque de l'année devrait être gelée, est libre de glace à l'arrivée des troupes chinoises.

    L'empereur donne l'ordre de construire trois ponts, les ponts sont calculés trop courts et les Coréens en profitent pour tendre un guet-apens avec succès.

    Enfin les ponts sont à la bonne longueur et l'armée Sui traverse le fleuve et approche des forteresses de Koguryo, le manque de souplesse laissé aux officiers chinois se manifeste dès le siège de la forteresse de Yodong (actuel Liaoyang), quand les défenseurs sont prêts à se rendre, il faut envoyer un courrier à l'empereur pour connaître la suite à donner et les attaques s'arrêtent.

    Quand la réponse arrive, les défenseurs ont le temps de se regrouper et la résistance reprend, ainsi la forteresse n'est jamais prise.
    Voyant qu'aucune forteresse n'est prise, l'empereur change sa stratégie, l'armée du Nord laisse de côté les forteresses proches de la frontière chinoise et se dirige vers la capitale, (Wang gom song, ancien nom de la ville de Pyongyang), ainsi qu'une flotte comprenant 200000 soldats.

    Cette dernière arrive à la rivière Daedong avant le contingent et Yeong-yang envoie une petite escadre contre elle, rapidement, les forces navales coréennes simulent la défaite et rentrent dans la capitale.

    Lai Huni, le commandant de la flotte Sui envoie, les portes de la citadelle sont ouvertes, les remparts vides, des armes et des objets de valeur laissés à disposition, prudent, Lai Huni interdit le pillage.

    Les troupes Sui traversent un grand temple bouddhiste et subissent une embuscade qui échoue, les soldats de Koguryo se retirent.

    Lai Huni permet le pillage de la citadelle extérieure et pendant que les soldats chinois sont en plein pillage, des troupes d'élite de Koguryo attirent dans un guet-apens les soldats chinois qui n'offrent pas de résistance et quelques milliers seulement regagnent la flotte.

    Lai Huni se résigne à attendre le contingent pour assiéger la ville.

     

    « L'empire fleuri volume (1) chapitre (29) page (209)L'empire fleuri volume (1) chapitre (30) page (211) »

  • Commentaires

    1
    Samedi 23 Septembre à 05:27

    Bonjour René , oui les Coréens étaient déjà en guerre avec la Chine 

    à cette époque ! . Bon week end René , amitiés , escapade , 

    2
    Samedi 23 Septembre à 07:22

    Bonjour René, et oui le centre de la Bretagne est assez désertique et peu connu par les touristes. Ce qui n'empêche pas d'être une région agréable à visiter.

    Il va falloir que j'apporte mes skis dans mon sac à dos? (rire).

    Je te souhaite une belle journée.

    Amitiés.

    3
    Samedi 23 Septembre à 08:12

    Toujours à en vouloir plus, ils ne font que ça ...

    Bon week end, toujours dans la douceur (pour le temps, hein !)
    Bisoux, rené

    4
    Samedi 23 Septembre à 08:21

    Bonjour René

    Ca devient de la stratégie militaire arrivé à ce stade. Mais c'est très intéressant de suivre toutes ces histoires.

    J'espère que tu vas bien

    Je te souhaite une très bonne journée

    Bien amicalement

    @lain

    5
    Samedi 23 Septembre à 09:18

    Bonjour René, je viens te souhaiter une bonne journée ; chez nous en corrèze journée ensoleillée ; bisous de        COCO

    6
    Samedi 23 Septembre à 09:36

    Bonjour René.
    Chez nous l'Automne a bien commencé, il fait beau.
    J'espère que chez toi c'est pareil.
    Nous allons profiter du beau temps tant qu'il est la pour aller au bord de l'eau taquiner les carpes car les truites boudent depuis qu'il a fait froid.
    Je te souhaite un bon week-end, à Lundi.
    A+.

    FotoFlexerAnimation

    7
    Samedi 23 Septembre à 10:06

    400 kijomètres de files militaires..... c'est déjà effrayant en soi.

    J'imagine la logistique....

    Bon samedi.

    8
    Samedi 23 Septembre à 10:23

    Punaise ils faisaient marcher leur ciboulot à l'époque hein que de stratégies, ne devaient pas en dormir la nuit.. maintenant y a plus qu'à appuyer sur un bouton et hop tu envoies un missile !!! lol.. je pense au fou coréen, et à trump ça va finir comme ça tu verras.. mon dieu .. que de morts encore ça ferait !!!

    pour ma fibromyalgie, avant de re-travailler je prenais moins de médicaments, juste pour les douleurs, quand j'étais en crise mais avec la balnéothérapie que je faisais 2 fois par semaine, 3 ou 4 séances d'acupuncture tous les 3 mois.; et j'allais faire de la sophrologie, mais j'ai repris le travail, une opportunité ces 20H dans une école avec les congés scolaires, j'ai du laisser tomber mes soins, car je n'avais plus le temps de rien, c'est là que le stress est arrivé .. les horaires devoir me lever tôt , les aller retour, les 5 etages à grimper 2 à 3 fois par jour (sans ascenseur) le manque de sommeil tout ça a fait que  j'ai du prendre des médicaments en plus, pour gérer le stress, du coup vais voir, ce que je vais faire, car j'ai pas envie non plus d'en crever hein !!! faut bien que je réfléchisse.. et faut que je me soigne avant toute chose, je vais voir avec le rhumatologue ce qu'il en pense car m''avait dit qu'il demanderait la retraite anticipée, mais il a fermé son cabinet, pour raisons familiales du jour au lendemain, donc me voilà sans rhumato, maman en a vu un pour elle qui n'a pas l'air mal et qui connait la fibromyalgie , faudra que j'y aille je vais profiter de ce chomage pour déjà me soigner, voir quand je peux partir en retraite, et à quel taux et ensuite seulement je me projetterai vers un job adapté ou pas ... s'il me propose une allocation handicapée je la prendrai ça me permettrait de continuer à me soigner et que la fibromyalgie ne s'accentue pas ! car là je vois bien que le moindre stress m'occasionne des troubles de plus en plus invalidants !!!

    bon kevin est en examens, on croise les doigts, bon samedi rené et un gros bibi flo

     

    9
    Samedi 23 Septembre à 11:36

    bon weekend!! ici beau brouillard en Picardie dans l' aisne!!! espérons un peu de soleil après!! bisous à bientôt! Sylvie  

    10
    Samedi 23 Septembre à 17:14

    Bon week-end René

    dans l'Empire fleuri !

    Pensées amicales

    Paula

    11
    Samedi 23 Septembre à 17:27

    Salut

    L'appât du gain leur a fait perdre beaucoup plus,

    bonne journée

    12
    Samedi 23 Septembre à 20:04

    Bonsoir René

    C'est l'appât du gain , les hommes en veulent toujours plus , même à cette époque .

    Je te souhaite une agréable soirée.

    Bise

    13
    Mardi 26 Septembre à 15:07

    Bonjour René

    Mon petit moment de détente de l'après-midi !

    J'espère que tu vas bien, ici la pluie et le moral qui va avec 

    Purée une file de 400 KMS de soldats ???

    Je continue vers les autres articles

    Bises amicales 

    Coco

    14
    Mardi 26 Septembre à 19:16

    Je suis  aux antiotiques. J'espère aller mieux demain.

    Amirtié, cher rené

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :