• L'empire fleuri volume (1) chapitre (38) page (251)

    Tandis que sa faveur auprès de Gao zhong grandit, elle se tisse un réseau de fidèles et rallie les ennemis de l'impératrice, toujours concubine, son grade s'est élevé considérablement.

     

    Accédant au rang de zhao yi 昭儀, elle est désormais la cinquième dame du palais dans la hiérarchie du gynécée, et la première pour l'influence auprès de Gao zhong, cependant, pour son malheur, son premier enfant est une fille, ce qui ne peut lui valoir que les railleries de sa rivale, Wu Ze tian aurait alors, étouffé elle-même son enfant, juste après la visite rituelle que la première épouse lui rendit après l'accouchement, sachant que l'empereur devait venir juste après.

     

    Ainsi, c'est l'empereur qui découvrit lui-même le bébé mort dans son berceau, dans la pièce voisine de la chambre, Wu Ze tian tira profit de cette coïncidence pour laisser les soupçons se porter sur la première épouse.

     

    Devant le manque de preuves, l’empereur resta circonspect et suivit l’avis de ses conseillers, qui était de ne pas se mêler de ces histoires de femmes, la belle Wu Ze tian avait tout perdu et la première épouse gardait sa fonction officielle.

     

    Son ambition inassouvie, pleine de rancœur, n'ignorant pas que l’empereur finirait par se lasser d’elle car sa beauté ne dureraient pas toujours, elle décida d’agir vite, elle accuse la première et la seconde épouse de sorcellerie, transi de frayeur superstitieuse, le Fils du Ciel n’écoute plus un mot de ses conseillers et tombe droit dans le piège.

     

    Il laisse carte blanche à l’ambitieuse Wu Ze tian pour débrouiller ces affaires de magie noire, la sorcellerie est affaire de femme, forte de ses appuis au Palais Impérial, elle fait arrêter les deux femmes et les soumet à l’horrible supplice, même les exécutants de la torture, pourtant fort endurcis, gardèrent, dit-on, un souvenir terrible de ces corps mutilés, ensuite elle passa ses nuits à pratiquer des rituels magiques pour se débarrasser des deux fantômes dont elle se croyait hantée, l’empereur était bien trop effrayé pour en juger clairement.

     

    « L'empire fleuri volume (1) chapitre (37) page (250)L'empire fleuri volume (1) chapitre (38) page (252) »

  • Commentaires

    1
    Samedi 4 Novembre à 04:50

    Bonjour   RENE

    Après un vendredi matin

    dans le brouillard puis la grisaille,

    la semaine se termine

    sous la pluie chez nous, malgré tout,

    je vous souhaite, un agréable samedi ,

    AmiCalement

       56MELDIX77      Le Briard       Breton    

    Recettes – Poèmes

     

    ttp://56meldix77.eklablog.fr/

    2
    Samedi 4 Novembre à 07:29

    Les femmes peuvent être vraiment cruelles quand on met des bâtons dans les roues de leur ambition ...

    Quelle horreur !

    Bon week end ... toujours enrhubée !
    Bisoux, rené

    3
    Samedi 4 Novembre à 07:36

    Bonjour René, la magie noire était aussi de coutume dans ce pays?

    En France oui il y avait cette pratique un peu partout.

    Je te souhaite un bon samedi.

    Mes amitiés.

    4
    Samedi 4 Novembre à 09:10

    Les luttes intestines et horribles pour le pouvoir.Difficile à imaginer encore que de nos jours on en voit aussi des horreurs.

    Bon week end.

    5
    Samedi 4 Novembre à 09:15

    une tarée ! etouffer son enfant ! mon dieu.. moi qui pensais bêtement qu'une femme au pouvoir pouvait agir mieux qu'un homme bon après faut remettre les choses dans le contexte, il me semble qu'à cette époque les sentiments n'etaient pas les mêmes on se mariait par intérêt , on avait des enfants par intérêt ! surtout des fils pour accéder au pouvoir .. bref les temps ont changé, bien heureusement, je ne me serai pas plu du tout à cette époque là !

    bon samedi à toi rené, petit peu soleil ce matin mais on nous annonce de la pluie il parait qu'il en faut à cause de la secheresse !

    un bizou flo

    6
    Samedi 4 Novembre à 14:35

    Salut

    C'est incroyable cetet bataille entre femmes,

    bonne journée

    7
    Samedi 4 Novembre à 17:47

    Bonsoir René

    C'est une véritable folle eekoh!

    Je te souhaite une excellente soirée.

    Bise

    8
    Samedi 4 Novembre à 22:02

    Bonsoir René,

    Ouais ben une cinglée cette bonne femme ... Les femmes peuvent être très cruelles aussi hein ?

    Passe un bon dimanche, bises, Véronique

    9
    Vendredi 10 Novembre à 12:24

    Belle mais complètement cinglée, j'ai du mal à comprendre que l'empereur même s'il en à très peur ne la fasse pas enfermer plutôt que laisser faire ces mutileries horribles

    Bises Amicales

    Coco

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :