• L'empire fleuri volume (2) chapitre (1) page (4)

    La toute puissance des eunuques ne fit qu'accroître la défiance qu'éprouvaient traditionnellement face à eux les fonctionnaires lettrés, d'autant plus que les premiers étaient des Nordistes d'extraction basse, donc opposés par leurs origines sociales et géographiques à la majorité des lettrés qui étaient pour la plupart issus des milieux des élites méridionales.

    Sous le règne de Zhengde (1505-1521), le pouvoir des eunuques était très affirmé, et leur chef, Liu Jin, dirigea de fait l'empire, s'attirant par ses mesures brutales les rancœurs des fonctionnaires. Lorsqu'un des parents de l'empereur, le prince d'Anhua, se révolta en 1510 et fut vaincu, Liu Jin prit des mesures autoritaires dont profitèrent ses adversaires pour l'accuser de vouloir se débarrasser de l'empereur, qui le fit alors exécuter.

    La fin du règne de Zhengde se passa aussi mal que ses débuts, avec notamment la révolte du prince de Ning en 1519.

    La menace mongole
    1521 Les empereurs Ming on pris au sérieux la menace mongole, l’empereur Yongle a lancé plusieurs campagnes contre eux, et déplacé la capitale de Nanjing à Beijing, pour mieux les contenir, Beijing protégé par les forteresses de Xuanfu et de Datong, est constamment menacée.

    La cour des Ming est partagée entre deux stratégies, les partisans d'une politique offensive qui veulent organiser des expéditions militaires pour récupérer notamment la boucle des Ordos, d'autres souhaitent le renforcement de la Grande Muraille et le doublement du rempart, ce qui est fait dans les années 1570.

    Ses derniers préconisent également l'envoi d'ambassades et l'ouverture de marchés frontaliers périodiques pour commercer avec les Mongols, le débat reprend après la reprise des raids des Mongols orientaux, notamment en 1529, 1530 et 1542, 1550 il pille et incendie les faubourgs de Beijing.

    1553, on décide de renforcer les murailles entourant Beijing, mais les raids durent jusqu'aux accords de paix et de commerce en 1570.

     

    « L'empire fleuri volume (2) chapitre (1) page (3)L'empire fleuri volume (2) chapitre (1) page (5) »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 11 Janvier à 04:00

    Bonjour  RENÉ

    N'est il pas merveilleux

    d'avoir eu hier un temps de printemps

    hormis la chaleur un maximum de 11°

    des prévisions météorologiques conformes,

    Pour aujourd'hui je ne peu que vous souhaitez

    d’être dans la même situation.

    AmiCalement

     

    J-G-R-C- 2018

    2
    Jeudi 11 Janvier à 06:55

    Qu'ils sont belliqueux, tous ces grands chefs !!!

    Bon jeudi, toujours un peu gris , mais ça s'arrange. 
    Bisoux qui sourient un peu aussi ...
     
    3
    Jeudi 11 Janvier à 07:51

    La jungle était presque moins dangereuse que la politique.

    Bonne journée René.

    Christian

    4
    Jeudi 11 Janvier à 08:06

    Bonjour René, je vois que tu as fait carrière dans ce pays?

    32 années passées sur ce sol, donc je comprends maintenant que tu y es fort attaché.

    Je suis d'ailleurs stupéfait de tous les écrits que j'ai reçu, c'est un vrai livre.

    Je pense que tu as dû y passer un grand moment à taper tout cela et surtout avec en plus des caractères chinois.

    J'ai entrepris déjà d'en lire une partie (mais les écrits sont petits) "rires".

    Je te souhaite une belle journée.

    Mes amitiés.

    5
    Jeudi 11 Janvier à 08:44

    Les objectifs commerciaux ne sont jamais perdus de vue même lorsque l'on prépare les conflits !

    Bonne journée

    6
    Jeudi 11 Janvier à 10:59

    Bonjour René

    Merci pour le partage de ce chapitre très intéressant .

    Je te souhaite une excellente journée.

    Bise

    7
    Jeudi 11 Janvier à 12:25

    Bonjour René et Qing

    beaucoup trop menaçant ce chapitre là,  j'ai relu en lisant le com de Baba où il parle d'objectifs commerciaux hé oui.

    C'est parfois payant pour éviter les guerres.

    Mais avec les chinois le l'époque pas sür.

    Bonne journée et merci de m'approuver pour Bruegel une autre amiante aussi.

    Bisous à tous deux.

    8
    Jeudi 11 Janvier à 12:33

    au vue des lectures je trouve qu'ils etaient plus prévoyants dans le temps, alors que maintenant ont tendance à réfléchir après !!!

    sont devenus moins intelligents,, moins stratégiques, bien qu'ils le soient, mais après coup !!

    bon jeudi à toi rené, nous moins que toi une dizaine de degrés mais pas froid.. bibi flo

    9
    Jeudi 11 Janvier à 15:04

    Salut,

    Pas évident de garder l'empire.

    Bonne journée

    10
    Jeudi 11 Janvier à 21:11

    On ne nait pas eunuques ! Pour le devenir, il faut consentir à l'ablation des testicules ! N'étant pas plus apte qu'un boeuf pour se reproduire, ils ne peuvent pas être empereur ou simple chef de père en fils !

    Drôle de commentaire, hein, cher ami de chine ?

    Douce nuit.

    Hugues

    11
    Lundi 15 Janvier à 11:37

    Encore un bel article mon ami

    J'ai regardé "l'invasion" des vélos à la location en Chine en reportage hier, impressionnant, je ne savais pas qu'il pouvait y en avoir autant , on en apprend chaque jour et aussi que ton pays d'adoption est toujours en souffrance avec la pollution , mais que faire, si on retire toutes les voitures, il y aura encore plus de vélos et là çà n'ira encore pas, il faudrait des voitures électriques, mais encore très coûteuses...Tu es plutôt vélo ou voiture toi ? peut-être tout simplement piéton, je pense que c'est le mieux quand on a pas trop de chemin à faire pour le boulot ou autre !

    Bonne semaine René

    Bises amicales

    Coco

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :