• L'empire fleuri volume (2) chapitre (25) page (123)

    Vers 1100°C, la silice commence à entrer en fusion amorçant un processus de vitrification, on obtient alors du grès, c’est à dire des particules d’argile, enrobées dans un magma transparent.

     

    Au fur et à mesure que la température va croître, se forme un cristal dont la composition ressemble à des aiguilles enchevêtrées, consolidant le corps.

     

    Simultanément la silice fond et augmente la proportion de verre contenu dans la pâte.

     

    Quand la cuisson est conduite jusqu’à 1350°C, on obtient un matériau parfaitement fusible, la porcelaine.

     

    Afin que le corps et le revêtement adhèrent parfaitement, cette température est maintenue pendant de longues heures.

     

    Durant cette phase ultime des bulles d’air vont sortir de la couverte.

     

    Ensuite commence le refroidissement du four.

     

    Le corps de la céramique se contracte alors que le verre qu’il contient se solidifie.

     

    Corps et couverte, désormais solidaires en raison de leur différence de nature, peuvent engendrer un réseau de craquelures.

     

    Ce phénomène, pour certains types, sera exploité à des fins décoratives, tel est le cas des guan et des ge.

     

    « L'empire fleuri volume (2) chapitre (25) page (122)L'empire fleuri volume (2) chapitre (25) page (124) »

  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Mai à 04:46

    Bonjour  RENÉ

    Bonne Journée de mardi,

    je vous la souhaite.

    Chez nous hier,un vent très fort,

    «impression de froid ressenti».

    Un beau soleil rayonnant de mille feux

    et un pur ciel bleu des mois d'été.

    Que ce jour vous soit profitable

    Et surtout des plus agréable.

    AmiCalement

     . * J-G-R-C-201*.

    2
    Mardi 15 Mai à 05:17

    coucou rené 

    merci pour ta chaleur 

    marre  du froid

    ihihih

    Image associée

    amitié dany

    3
    Mardi 15 Mai à 07:45

    C'est toujours aussi intéressant.

    Bonne journée René.

    Christian

    4
    Mardi 15 Mai à 09:20

    Bonjour RENE

    Je viens te souhaiter un bon mardi et lire ton article

    Chez nous toujours temps gris et pluie ; enfin on peux dire que l'on aura eu un mauvais printemps cette année 2018 ; espérons que l'été sera meilleurs.

    Bonne journée à tous les deux

    Bisous

    COCO

    5
    Mardi 15 Mai à 10:52

    Bonjour René, merci de tes encouragements, mais je pense que tout va bien aller et que je vais reprendre le blog le plus vite possible.

    A bientôt,  avec mes amitiés.

    6
    Mardi 15 Mai à 11:25

    Coucou René

    Excellent chapitre , je ferais lire à Alan car ça l'intéresse beaucoup 

    Je te souhaite une excellente journée.

    Bise

    7
    Mardi 15 Mai à 14:30

    Bonjour René

    Qu'il était bon de profiter de la chaleur à RIGA, 28° durant 4 jours, et tant de beaux monuments à admirer et visiter

    Le choc en atterrissant à Paris avec 20° de moins et la pluie, presque envie de remonter dans l'avion et repartir (lol)

    Bonne semaine mon ami

    Bises amicales

    Coco

    8
    Mardi 15 Mai à 19:51

    interessant de savoir tout cela on n'imagine pas le boulot qu'il y a eu pour en arriver là !!! 

    belle journée aujourd'hui 22° ça remonte ! on fait le yoyo... 

    une bonne soirée, nuit et un bizou rené flo

    9
    Mardi 15 Mai à 21:56

    C'est extraordinaire comme technique et remarquable

    avec amitié

    Am

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :