• L'empire fleuri volume (2) chapitre (7) page (35)

    Il instaura une sorte de monopole d’état sur ces œuvres et ceux qui en possédaient étaient contraints de les offrir ou de les dissimuler avec soin.

    Ce document tant convoité, qui faisait cruellement défaut à la collection impériale, fut obtenu par un subterfuge, au VIe siècle, le texte était conservé par le moine Zhi Yong, descendant à la septième génération du maître qui, en mourant, le légua à son disciple.

    Ce dernier le dissimula derrière une poutre de sa maison et malgré les ordres impériaux feignit l’ignorance.

    L’empereur envoya un habile émissaire qui gagna jour après jour la confiance du moine, alors âgé de quatre-vingts ans, jusqu’à ce que, trompé dans sa vigilance, le possesseur exhibe son précieux rouleau.

    Profitant de son absence, l’émissaire impérial le déroba et le rapporta à l’empereur qui le récompensa largement, le moine abusé ne survécut pas à cette perte irréparable.

    L’empereur Tai zong (939-997), de la dynastie des Song du Nord, fut à l’origine d’un grand recueil de calligraphies gravées sur pierre et tirées en estampages, achevé en 992, constitué pour moitié de calligraphies de Wang Xi zhi dont cent soixante lettres et de son fils Xian zhi.

    Par ce biais, la domination des Wang, encouragée par l’autorité impériale, continua à s’exercer sur le monde calligraphique.

    Le peintre et calligraphe Zhao Meng fu (1254-1322) sous les Song du Nord tous les lettrés possédaient une copie de la Préface et que si elle venait à leur manquer, les collectionneurs n’hésitaient pas à la faire graver, ainsi se multiplièrent les versions d’inégale qualité.

    On raconte que l’empereur Gao zhong (1107-1187), de la dynastie des Song du Sud, qui supervisait étroitement l’apprentissage calligraphique de son fils, le futur empereur Xiao zhong, lui aurait donné une copie de sa main de la préface avec l’instruction de la recopier cinq cents fois.

     

    « L'empire fleuri volume (2) chapitre (7) page (34)L'empire fleuri volume (2) chapitre (7) page (36) »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Février à 06:13

    Coucou rapide en attendant mes enfants, pour te souhaiter un bon dimanche.
    Bisoux pressés

    2
    Dimanche 11 Février à 06:32

    Bonjour René

    Comme Éole, je ne fais que passer

    pour vous souhaiter un bon dimanche

    malgré 08 degrés et une petite bruine  ,

    qui tombe par chez nous.

    Faisant suite a un samedi agréable

    du plus 10° au cœur de l'après midi,

    AmiCalement

     

    J-G-R-C-2018

    3
    Dimanche 11 Février à 07:31

    Il y a vraiment de quoi écrire sur la calligraphie.

    Bonne journée René.

    Christian

    PS:a propos de ma collection d'insectes,j'en ai environ 170 dans ma collection.

    4
    Dimanche 11 Février à 07:59

    coucou rené

    regarde le temps chez moi et plus de neige 

    Résultat de recherche d'images pour "gif bon dimanche sous la pluie"

    on est gâtés avec les photos de Chine de mon petit soleil 

    un beau pays  

    amitié 

    dany

    5
    Dimanche 11 Février à 08:14

    Bonjour René, évidemment que mes ami(es) ont le vertige car moi-même je serais vert de peur une fois la haut.

    C'est extraordinaire de voir ces hauteurs (et en plus tu me parlais d'une futuriste encore plus haute?).

    Je te souhaite un bon dimanche.

    Mes amitiés.

    6
    Dimanche 11 Février à 11:25

    Bonjour RENE

    Je vois que ceux qui faisait de la calligraphie on leur demandait de les cacher mais un moine a finis par se faire avoir par l'émissaire ; celui ci a trahi sa confiance et le pauvre en est mort.

    Tes articles sont très intéressants car on ne connaît pas tout cela et ce sont des bons partages qui nous instruit sur la CHINE

    Bon dimanche, nous c'est sous la pluie et la grisaille.

    Bisous

    COCO

    7
    Dimanche 11 Février à 12:51

    mon dieu il devait le savoir par coeur le fils qui a recopié 500 fois le truc !!! quelle horreur ..

    c'est du bourrage de crâne !

    un bon dimanche rené et un gros bibi flo

    8
    Dimanche 11 Février à 12:57

    un bel article comme toujours,il fait soleil mais froid alors je vais allez faire des photos pour votre plus grand plaisir,bon dimanche a toi,bises

    9
    Dimanche 11 Février à 14:05

    Bonjour René 

    Recopier 500 fois la copie , misère , mais , c'est de l'acharnement eek!

    Je te souhaite un bon dimanche

    Bise

    10
    Dimanche 11 Février à 15:38

    bonjour René ...

    un petit passage chez toi ....mince il n'était pas tendre l'empereur , faire recopier a son fils 500 fois cette copie , le pauvre il devait avoir des crampes dans les doigts mais après ça devait savoir par cœur cette page ...

    en espérant que tu vas bien ,je te souhaite René un bon après midi ...

    bises 

    ghislaine

    11
    Dimanche 11 Février à 16:06

    Ce qui est précieux fait l'objet de bien des convoitises.

    Bonne soirée.

    12
    Dimanche 11 Février à 16:55

    Salut

    Il ne fallait pas faire confiance à personne de ce temps là.

    Bonne semaine

    13
    Dimanche 11 Février à 16:58

    Pauvre moine dépouillé par la ruse !

    C'est vrai qu'à cette époque les copies se faisaient à la main, quelle patience et quel talent

    avec amitié

    Am

    14
    Dimanche 11 Février à 18:02

    Bonjour René

    Oui c'est sur qu'avec 10 volumes pas évident de trouver une info, il va falloir que tu fasses une énorme table des matières :)

    J'espère que vous allez bien tous les deux

    Je vous souhaite une bonne journée

    Bien amicalement

    @lain

    15
    Lundi 12 Février à 14:29

    500 fois , rien que ça, le pauvre !

    J'en sais un peu plus maintenant, merci pour cet excellent chapitre

    Bises mon ami

    Coco

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :