• Les dynasties des Liang postérieurs, Tang postérieurs, Jin postérieurs, Han postérieurs, Zhou postérieurs apparaissent dans les plaines centrales, la plus brève de ces dynasties ne durera pas plus de 3 ans et la plus longue une dizaine d'années.

    Parallèlement, une dizaine de petits États, les dix royaumes, voient le jour (Wu, Tang du sud, Wuyue, Chu, Min, Han du sud, Shu antérieurs, Shu postérieurs, Ping du sud, Han du nord), des guerres incessantes ruinent le pays. 

    Malgré sa proscription par les Tang sur le déclin, le bouddhisme se maintient au nord du pays et il reste une importante force spirituelle, mais les arts qu'il inspire déclinent sensiblement.  

    907-1125 Dynastie Liao () ou la dynastie Khitan (契丹)

    916 Abaoji se proclame empereur Tai zu du Liao, un État des Qidan, nomades de Mongolie. 
    919 1001 Le moine Sung san Ning raconte que le second empereur de la dynastie Song (Zhao Kuang yi  976-997 趙匡義 .

    Possédait une peinture représentant à la lumière du jour un buffle broutant l’herbe devant son étable et qui se transformait dans l’obscurité de la nuit pour montrer le buffle dans son étable cette fois.

    Il explique le phénomène par l’utilisation d’une peinture mélangée à une substance spéciale fabriquée à base de coquille perlière pour la scène de nuit et d’une peinture mélangée à de la poussière d’une roche particulière éjectée dans la mer par un volcan, il est donc possible que les Chinois aient découvert le phosphore.

    936 Shi Jing tang, gouverneur militaire de Hedong, livre au Liao 16 préfectures afin d'obtenir son appui pour devenir empereur des Jin postérieurs

     


    14 commentaires
  • Ici nous entrons dans une période fort mouvementée de l’histoire chinoise, avec une grande série de royaumes qui se font et se défont sur une période de 53 ans.
    936 à 946 Jin postérieur, capitale à Bian (Kaifeng, province du (Henan).
    947 à 950 Han postérieurs, capitale à Bian (Kaifeng), province du (Henan).
    951 à 960 Zhou postérieurs, capitale à Bian (Kaifeng), province du (Henan).

    Les Dix Royaumes, 902 à 979 (dans le sud)
    902 à 937 Wu, capitale à Yangzhou province du (Jiangsu).
    907 à 925 Shu antérieurs, capitale à Shengdu province du (Sichuan).
    908 à 978 Wu Yue, capitale à Hangshou province du (Zhejiang).
    909 à 946 Min, capitale à Fuzhou province du (Fujian).
    917 à 971 Han du sud, capitale à Guanzhou province du (Guangdong).
    925 à 963 Nanping (Ping du Sud), capitale à Jingzhou province du (Hubei).
    927 à 951 Chu, capitale à Changsha province du (Hunan).
    934 à 965 Shu postérieurs, capitale à Chengdi province du (Sichuan).
    937 à 975 Tang du Sud, capitale à Jinling (Nanjing, Jiangsu).
    951 à 979 Han du nord ou Han de l'est, capitale à Pingyang.

    Dynastie Song (960 à 1279) 

    Song du nord, 960 à 1127, capitale à Bian (Kaifeng, Henan).
    963 à 979 Reconquête et réunification de la Chine.

    907-960 Période des Cinq Dynasties et des Dix Royaumes (五代十國)

    On fait communément référence à cette époque sous le nom de période des Cinq Dynasties et des Dix Royaumes.

    La Chine allait connaître alors un nouveau morcellement (période des Cinq Dynasties)

     


    12 commentaires
  • Plusieurs gouverneurs militaires situés près de la capitale se rassemblent et attaquent changan, Huang se retire en été 881, mais voyant que ces généraux pillent la capitale, il contre-attaque et les force à l'abandonner en leur infligeant de sérieuses pertes.

    Huang reste dans la capitale sans que les forces Tang ne viennent le déloger, l'empereur Xi zhong restant passif.

    900 un incident éclate à la cour, Zao zhong tue personnellement un eunuque et quelques dames d'honneur, après avoir bu.

    En réaction, les commandants de l'armée déposent l'empereur et déclarent son fils Li Yu, le Prince héritier, nouvel empereur.

    Mais l'année suivante, des officiers de l'armée Shence, Sun Dezhao, Zhou Chenghui, et Dong Yanbi rétablissent l'empereur Zao zhong et éliminent les commandants qui ont évincé l'empereur.

    903 c'est le grand massacre des eunuques dans tout l'Empire.

    La lutte entre les gouverneurs militaires se poursuit et c'est Zhu Wen, un capitaine de bandits qui l'emporte dans le Nord.

    Il transfère la capitale de la vile de changan à la ville de Luoyang et attire l'empereur Zao zhong et la famille impériale dans son fief du Honan où il fait tuer l'empereur.

    905 Zhu Wen réunit les frères de Zao zhong dans un banquet et les massacre, puis il place sur le trône, un enfant de 13 ans, le fils aîné de Zao zhong, Ai qui est un jouet entre ses mains, il obtient du nouvel empereur un édit qui prévoit l'exécution des derniers ministres fidèles à l'empereur, on peux dire que Zhu Wen, fait le nettoyage par le vide.

    907 l'empereur est contraint d'abdiquer et devient prince de Ji yin tandis que Zhu Wen est proclamé empereur de la dynastie des Liang.

    C'est la fin de la dynastie des Tang. Ai est empoisonné en 908 sur l'ordre de Zhu Wen, il a 17 ans.

    907 un général dépose l'empereur, donnant naissance à la dynastie des Liang postérieurs.

    907 à 923 Liang postérieur, capitale à Luoyang province du (Henan).

     


    11 commentaires
  • (874 880) La dynastie vivait ses derniers jours elle fut jalonné de révoltes paysannes réprimées dans le sang, au cours de la plus importante, qui dura six ans eut lieu la prise de Guangzhou, avec le massacre de cent vingt mille étrangers.

    874, Huang Chao conduit une autre révolte et entre à Changan, la victoire impériale contre les rebelles sera brève, le pouvoir est exsangue. 

    La capitale fut sauvée in extremis grâce à l'aide des Turcs, mais la dynastie des Tang devait néanmoins sombrer en 907.

    L'officier Wang Ying se rebelle également et conduit sa bande sur la côte sud est pour piller, de nombreuses petites bandes de rebelles gravitent dans l'empire, les civils rejoignent les rebelles avec leurs armes.

    Les membres de la bande de Wang rejoignent Huang qui poursuit une campagne itinérante et se dirige vers le Sud.

    Il capture la préfecture de Gang (Guangdong) et en fait son Quartier Général, les ports de Fuzhou et de Panyu (Guangzhou) sont pillés en 879, un massacre de musulmans intervient à Panyu pendant cette période.

    Gao Pian, le gouverneur militaire du Hainan est chargé par l'empereur Xi zhong, d'organiser les opérations contre Huang en remplacement de Wang Duo.

    Un autre officier, Zhang Lin connaît quelques succès contre Huang mais il est vaincu et tué dans une grande bataille en été 880.

    Huang entre dans changan en 880 et se proclame empereur de Qi.

    De nombreux membres de la famille Tang et des hauts fonctionnaires sont éliminés, mais Huang veut conserver pendant quelque temps le gouvernement Tang pour obtenir l'adhésion des généraux et des fonctionnaires.

     


    12 commentaires
  • Chapitre XXXXIV

    Le prince Li Cui devient l'empereur Yi zhong.
    Le nouvel empereur est très vite confronté à une crise militaire avec le roi du Nanzhao Qiu long.

    La raison en est le refus de Yi zhong de reconnaître le titre de roi du souverain du Nanzhao.

    Celui ci a répondu en se plaçant comme un égal à l'empereur Yi zhong et il a attaqué des postes avancés chinois.

    Pendant ce temps, une rébellion interne, dirigée par Qiu Fu, déborde les troupes du Zhedong dans l'actuel Zhejiang.

    Cette rébellion de Qiu Fu est vite éliminée par le général Wang Shi, mais les attaques du Nanzhao sont de plus en plus tranchantes.

    Cela n'empêche pas l'empereur de passer beaucoup de temps en festins ou en jeux, malgré les avertissements de ses fonctionnaires.

    Mais plus grave, une mutinerie éclate chez les soldats du Jiangsu, postés là en vue d'une attaque éventuelle du Nanzhao et à qui on promet le retour chez eux au bout de trois ans.

    Après une vaine tentative d'obtenir une sanction impériale contre le gouverneur et la menace d'attaquer la capitale en cas de refus, l'armée mutinée poursuit ses attaques sans que les forces impériales ne puissent les arrêter.

    868 Le plus vieil exemplaire imprimé du Sutra du diamant fut découvert à Dunhuang, carrefour sur la Route de la soie, daté de 868, il comprend sept bandes de papier teint en jaune imprimées à l'aide de plaques de bois gravées, elles sont collées et forment un rouleau de plus de cinq mètres de long.

     


    12 commentaires
  • L'empereur Wu zhong meurt en  846 et Li Chen devient empereur sous le nom de Xuan zhong.

    Cet empereur, à peine monté sur le trône, a voulu abaisser le puissant chancelier Li De yu qui domina la cour de l'empereur Wu zhong.

    Puis les années suivantes, Xuan zhong remplace tous les fonctionnaires qui sympathisent avec Li De yu qui est plusieurs fois rétrogradé dans la hiérarchie administrative.

    848 L'empereur commande aux troupes chinoises sur la frontière de reprendre les préfectures perdues au profit du Tibet.

    851 L’établissement de relation entre la Chine et l'Inde. 

    Xuan zhong est aussi connu pour s'être appliqué à connaître les fonctionnaires impériaux et à encourager les économies.

    Il gouverne avec zèle en essayant d'imiter son ancêtre Tai zhong, il est circonspect par rapport à la promotion des fonctionnaires et sévère même avec ceux qui travaillent près de lui, il exige de recevoir les préfets avant qu'ils ne prennent leur poste.

    Avec le temps, le fait de ne pas désigner de prince héritier, inquiète les hauts fonctionnaires, il semble que l'empereur préfère son jeune fils Li Zi, à son aîné Li Wen.

    A la fin de son règne, l'empereur écoute les alchimistes qui promettent l'immortalité, leurs produits ont rendu l'empereur irascible et paranoïaque.

    Il est mort en 859, âgé de 49 ans, sa mort n'a pas été annoncé tout de suite, Wang Jufang qui décide d'envoyer un eunuque au commandant de l'armée, Wang Zong shi de changan.

    Celui ci entre dans le palais, constate que l'empereur est bien mort, arrête Wang Jufang pour avoir indûment publié des édits et les avoir exécuté ultérieurement.

    Il reçoit le prince Li Wen au palais et publie un édit au nom de l'empereur Xian zhong, le créant prince héritier sous le nom de Li Cui, le lendemain, la mort de l'empereur est annoncée.

     


    10 commentaires
  • L'eunuque Liu Keming choisit le jeune frère de l'empereur, Li Wu pour monter sur le trône, le lendemain, comme Liu Keming veut se débarrasser des puissants eunuques, les commandants des Armées, viennent au palais en accompagnant un autre jeune frère de l'empereur, Li Han, ils attaquent le groupe de Liu Keming, en tuant beaucoup de monde, y compris Li Wu, la Grande Impératrice Douairière Guo nomme Li Han comme nouvel empereur Wen zhong.

    L'empereur Wen zhong (827 - 840) est un jeune homme de 18 ans qui est décrit comme indécis, il est très vite confronté à un changement de gouverneur militaire.

    837 Les Classiques confucéens comprennent neuf textes incluant le Livre des mutations, le Classique des documents, et le Classique de la poésie, ils étaient gravés sur une série 114 stèles de pierre, on peut encore les voir dans la Forêt de Stèles à Xian.

    840 Wen zhong est très malade, il meurt en  février 840.

    Li Chan devient l'empereur Wu zhong, au début de son règne, l'empereur Wu zhong choisit comme chancelier Li Deyu qui a servi à ce poste l'empereur Wen zhong.

    843 le pouvoir commence à s'inquiéter de la prospérité des monastères bouddhistes dont la plupart échappent à l'impôt.

    845 l'empereur Wu zhong pense que le Bouddhisme est un frein pour l'économie et que les bonzes et les bonzesses sont improductifs et ne paient pas d'impôts, aussi, l'empereur confisque les propriétés, fait détruire quatre mille six cents temples des villes et quarante mille à la campagne et renvoie 260500 religieux et religieuses à la laïcité.

    L'empereur est taoïste convaincu et considère le Bouddhisme comme une religion étrangère, de la même façon il s'est attaqué au Christianisme, au Zoroastrisme et au Manichéisme.

    Il consulte des alchimistes taoïstes pour trouver l'immortalité et on dit que son humeur est devenue imprévisible et dure, il est gravement malade. 

    Son fils Li Yi devient prince héritier, sous le nom de Li Chen au début de l'année 846.

     


    11 commentaires
  • Un examen spécial est organisé au palais concernant des fonctionnaires subalternes.

    Il s'agit d'émettre honnêtement son opinion sur le gouvernement et plusieurs fonctionnaires examinés, ont dénoncé des problèmes de gouvernance.

    822 Nouvelle signature d'un traité de paix sino-tibétain, qui met fin à 200 ans de conflits entre la Chine et le Tibet, la Chine reconnaît l'occupation du Gansu par les Tibétains, la route de la soie est  à nouveau contrôlée par le Tibet, bien que l'expansion musulmane a considérablement réduit son activité. 

    824 l'empereur Mu zhong meurt, un autre fils de l'empereur Xian zhong, Li Zhan, régent pendant la maladie de l'empereur Mu zhong, devient à la mort de ce dernier l'empereur Jing zhong (824 - 827).

    Trois mois après être monté sur le trône (824), l'empereur Jing zhong est l'objet d'une attaque à changan, deux hommes décidés à devenir empereur à la place d'un homme qui passe son temps à la chasse et aux jeux, Su Xiang min et Zhang Shao profitent d'un jour où Jing zhong joue au polo pour attaquer son palais.

    L'empereur s'enfuit au camp de l'armée, sous les ordres de l'eunuque Ma Cun liang qui envoie un détachement au palais.

    Les cavaliers escortent la Grande Impératrice Douairière Guo et l'Impératrice Wang, respectivement la grand-mère et la mère de l'empereur, au camp.

    L'empereur Jing zhong vit auprès des eunuques et suit le conseil de Shou cheng pour laisser le fils d'un gouverneur militaire reprendre la charge de son père, hormis le jeu de polo et la chasse, l'empereur veut découvrir l'empire malgré les conseils de la cour.

    825 il part visiter le mont Li, il veut visiter la capitale de l'Est, Luoyang, mais la cité est très endommagée depuis la révolte de Ngan Lou chan, et le coût des réparations nécessaires du palais pour une visite de l'empereur est considérable.

    827 l'empereur, après la chasse, vient boire au palais avec 28 personnes dont des eunuques et des joueurs de polo, soudain les lumières s'éteignent et un groupe de conspirateurs assassine l'empereur âgé de 17 ans.

     


    14 commentaires
  • De zhong met Han Quan yi, le gouverneur militaire de Xiasui dans le Shaanxi aux commandes des opérations, mais ce dernier est vaincu de façon répétée par Wu Shao cheng.

    Sur une suggestion de Wei Gao, le gouverneur militaire de Xichuan et du chancelier Jia Dan, l'empereur pardonne à Wu Shao cheng en fin d'année 800, ce qui termine la campagne.

    804 Le fils aîné de l'empereur, Li zhong devient prince héritier mais dans l'hiver, Li zhong subit une crise, causant chez lui une paralysie partielle et une incapacité de parler.

    805 Malgré son handicap, Li Shong montre qu'il est capable de monter sur le trône, il est effectivement empereur sous le nom de Shun zhong, il se met au travail avec une équipe dont chaque membre a un rôle dans l'élaboration d'une décision.

    Et ainsi des décisions sortent rapidement qui corrigent certains actes ou rappellent des personnages exilés par le précédent empereur ou éliminent des employés trop arrogants dans le palais.

    Des eunuques font pression sur les collaborateurs de l'empereur et incitent le prince Li Chun à devenir régent.

    La maladie de Li zhong, l'Empereur devient sévèrement dépressif et sombre dans la maladie, il meurt la même année.

    Un autre gouverneur militaire, celui de Zhenhai, un nommé Li Qi, refuse de rendre hommage à l'Empereur Xian zhong et se révolte contre le gouvernement impérial.

    Mais avant que des troupes impériales fassent le moindre mouvement, Li Qi est saisi par ses propres officiers et livré dans la capitale pour y être exécuté.

    808 un événement, à la cour inaugure les durs conflits entre les partisans du parti Nyu et ceux du parti Li qui dureront cinq règnes successifs après celui de l'empereur Xian zhong.

     


    9 commentaires
  • Chapitre XXXXIII

     

    Li Mi propose aussi une alliance matrimoniale avec le Khan Heguduolu des Huige, une proposition à laquelle l'empereur De zhong résiste d'abord en raison de son aversion pour Huige mais finalement il accepte, avec l'accord de Li Sheng et Ma Sui.

     

    Huige combat contre le Tibet, et le principal vassal du Tibet, le Nanzhao est éloigné des guerres tibéto-chinoises, celles-ci commencent à tourner en faveur des généraux Tang.
    Ainsi, l'empereur De zhong obtient de fréquents tributs pour son usage personnel.

     

    Li Mi essaie d'infléchir cette tendance de l'empereur de puiser dans le trésor et institue un budget annuel pour l'empereur que De zhong accepte d'abord, même après l'établissement de ce budget, l'empereur continue de réclamer les tributs aux gouverneurs régionaux et ordonne de ne pas laisser Li Mi devenir responsable de ces tributs.

     

    Li Mi meurt en 789, et le successeur recommandé, Dou Can, le plus puissant chancelier à la cour, est rapidement exilé, il a perdu la faveur de De zhong.

     

    792 les Tibétains envahissent le sechouan et sont repoussés par le général Wei kan, puis ils sont pris à revers par Yi meou zin et partent en déroute.

     

    De zhong ordonne aux gouverneurs militaires autour de Zangyi d'attaquer Wu Shao cheng.

     

    Ces généraux connaissent des succès initiaux mais ils ne peuvent coordonner leurs actions, et autour du nouvel an 800, ils s'écroulent soudain et s'enfuient, laissant Wu capturer l'essentiel de leur ravitaillement.

     


    13 commentaires