• La situation va tourner à l'avantage de Wu car l'armée de Lieou Pei est étirée sur trois cents kilomètres entre Wuxia et Yiling, de plus le terrain devient plat ce qui profite à la cavalerie de Wu face à l'infanterie épuisée de Shu, Lu Xun sait qu'il faut être patient mais cela consterne la majorité des généraux du Wu oriental dont les plus âgés remettent en cause le responsable si jeune, les troupes Shu défient les défenseurs Wu qui restent à l'abri de leurs murailles.

    L'armée Shu subit les fortes chaleurs et Lieou Pei finit par ordonner de se placer dans la forêt proche de Yiling malgré les conseils de Ma Liang.

    Lu Xun exploite cette erreur en envoyant des hommes incendier le camp de Lieou Pei, la forêt s'embrase et rien ne peut l'éteindre, les soldats Chu se précipitent vers l'eau et sont criblés de flèches par les archers Wu, une contre attaque est tentée par Zhang mais les lignes Shu tiennent bon, les marins Wu tentent de résister mais ils sont balayés par des forces supérieures, Lieou Pei tente de se défendre sur une colline mais il en est empêché par Lu Xun, sur les cinquante camps de l'armée Shu, quarante sont détruits.

    Lu Xun ordonne des attaques successives sur la force de Lieou Pei pour éviter tout regroupement de l'ennemi, Lieou Pei réussit à s'échapper à Baidicheng avec un millier d'hommes, l'avant-garde Shu est complètement éliminée, la majorité des officiers capables de Shu sont morts pendant la bataille, le commandant local Shu, Xiang Chong réussit une retraite convenable escortant Lieou Pei et en même temps repoussant les attaques Wu jusqu'à l'arrivée de renforts.

    Le bilan est lourd pour Shu par les pertes et le nombre de prisonniers en ces deux jours de combat, Wu devient la puissance dominante dans le sud et Lu Xun acquiert une réputation de grand stratège.

     


    12 commentaires
  • 222 La bataille de Yiling, Lieou Pei dirige son armée de 40000 soldats et envahit le Wu, tout en se gardant d'une éventuelle attaque du Wei.

    Dans le royaume de Wu, Sun Qan est affecté par la disparition récente de son stratège Lu Meng, il dispose d'une armée beaucoup plus nombreuse que celle de Shu, soit environ 150000 soldats, le Wu oriental est mis en état de défense et les villes principales sont protégées.

    De nombreux généraux commandent chacun une force de 10000 soldats, sous estimant la force de l'armée de Lieou Pei, les généraux de Wu ont sorti leurs troupes des fortifications contre les forces de Shu qui avancent dans les comtés de Zigui et de Wu et les montagnes de Ba et de Xing, chaque fois les forces Wu sont écrasées.

    Alors Sun Quan change de tactique et choisit un de ses généraux, Lu Xun, un temporisateur comme commandant en chef de l'armée, Lu Xun prend le commandement et la retraite de l'armée Wu continue sans chercher l'affrontement, sauf peut être dans les montagnes ce qui avantage son armée, les difficultés pour s'approvisionner augmentent chez Lieou Pei et les troupes de Wu restent derrière leurs murailles.

    Dans la région de Yiling, qui borde le fleuve Yang Tsé Kiang, il y a une grande forêt, les troupes de Shu sont stationnées en dehors de cette forêt, Lieou Pei monte une embuscade et 8000 soldats se cachent dans les vallées tandis que les soldats les plus faibles défient les forces du Wu oriental, Lu Xun évente le piège, le moral baisse dans l'armée de Lieou Pei.

     


    14 commentaires
  • 219 La victoire de Lui Bei contre Cao Cao, au mont Ding jun, en  facilite la création du royaume de Chu, appelé aussi Shu Han (petits Han)

    220 Le général Cao Cao meurt et son fils Cao Pi lui succède, il dépose le dernier empereur Han quelques mois plus tard et se proclame empereur de la dynastie Cao Wei.

    220 Le dernier empereur Han est déposé  par Cao Pi, le fils et successeur de Cao Cao, qui fonde le royaume de Wei au nord de la Chine.

    Pendant la période des Trois Royaumes (220-280) utilisation du miel pour préserver les fruits.

    221 au sud est de la Chine actuellement au Sichuan, la capitale est Chengdu.

    Lieou Pei, furieux contre le Wu, après la perte de ses deux frères d'armes, la capture et l'exécution de Guan Yu par l'armée de Wu et l'assassinat de Zhang Fei par ses propres soldats qui se sont réfugiés au Wu, décide d'attaquer ce royaume contre l'avis de son stratège Zhuge Liang qui estime préférable d'attaquer le Wei.

    221 Liu Bei fait la même chose avec la dynastie Shu Han, Sun Quan félicite Cao Pi qui lui donne le titre de roi du Wu.

    Le pouvoir est aux mains de chefs locaux et l'empire se divise en 3 royaumes:

    Wei au nord, de loin le plus peuplé, correspond à la région du Fleuve Jaune, Shu à l'ouest ou Shu Han, équivaut au Sichuan, Wu au sud.

     


    15 commentaires
  • Incapable de se détacher, la flotte brûle ainsi que beaucoup de soldats et de chevaux, la falaise devient rouge avec ce feu ardent et depuis on l'appelle (Chi bi) la falaise rouge, Cao Cao n'a pas d'autre choix que de remonter vers le Nord par la route, mais les marais du Lac Dongting sont meurtriers pour ces soldats dont beaucoup se noient.

    Les troupes commandées par Zhou Yu et Liu Bei les poursuivent et déciment les troupes de Cao Cao qui se retire vers le Nord, l'arrière garde commandée par Cao Ren résiste aux attaques des alliés et sauve les restes de l'armée de Cao Cao.

    C'est le royaume Wei qui seul demeure et rétablit une apparence d'unité en Chine vers 265, car le Tarim est abandonné.

    Le pays est ruiné, la population a diminué de moitié suite aux guerres entre les 3 royaumes, chaque bataille s'accompagne de la décapitation de dizaines de milliers de soldats vaincus, les luttes violentes entre les membres de la famille royale, (guerre entre les Huit Princes), à la fin du 3e siècle, profitent aux nomades qui sont installés pour garder les frontières.

    Chapitre XXI 

    219 On assiste à un retournement d'alliance où Sun Quam se détourne de Liu Bei et rejoint Cao Cao à la bataille de Fancheng.

    La cité de Fancheng (actuellement Xiangfan) est assiégée par Guan Yu, commandant les forces de Liu Bei.

    Les inondations de la rivière Han ont permis à Guan Yu d'écraser les forces commandées par Yu Jing, général de droite et Pang De qui perdent quarante mille tués et dont trente mille soldats se rendent, les forces favorables à Cao Cao restent sur la défensive.

     


    13 commentaires
  • Les Trois Royaumes

    208 L'empire des Han s'écroule, la tentative d'unification de la Chine de Cao Cao, échoue lors de la bataille de la falaise rouge chi bi.

    208 le général des Han Cao Cao est battu par les Sun de Jian ye (Nanjing) qui imposent la division de la Chine.

    La bataille de la Falaise Rouge en 208 

    208, après avoir remporté plusieurs victoires contre Liu Bei, Cao Cao lève une armée composée de 200 à 800000 soldats, dont beaucoup de soldats néophytes, soutenue par une flotte de 2000 bateaux.

    Il s'agit d'attaquer le Wu pour faciliter l'unification de la Chine, Liu Bei adresse Zhuge Liang au royaume de Wu pour nouer une alliance contre le Wei.

    Cette négociation est un succès, Zhou Yu, le stratège de Wu est convaincu par Zhuge Liang et Sun Quan donne son accord, l'ensemble des forces militaires des deux états se limite à 50000 soldats environ, Cao Cao envoie cette armada sur et à côté du Yang Tse Kiang.

    En fait l'armée commandée par Cao Cao est plus proche de 220000 soldats ce qui lui donne une confortable supériorité.

    Une première escarmouche oppose les forces alliées de Liu Bei et de Sun Quan à l'avant-garde de l'armée de Cao Cao, fatiguée et malade qui est obligée de se replier.

    Cao Cao fait attacher ses bateaux ensemble de la proue à la poupe, sans doute en raison du mal de mer de ses troupes peu habitées à naviguer.

    Le commandant de division de la flotte de Sun Quan, Huang Gai propose une attaque incendiaire et l'exécute, feignant de se rendre et une fois près de la flotte ennemie, l'embrase au moyen de navires incendiaires poussés par le vent du sud.

     


    17 commentaires
  • 200  Des soulèvements populaires intérieurs et les attaques des barbares Liu bei d'origine mongole sur les frontières Nord provoqueront l'effondrement de la dynastie.

    200 L'odomètre, c’est un compteur de li (500 mètres), le chariot de mesure des distances est peint en rouge, avec des images de fleurs et d'oiseaux sur les quatre côtés et est construit en deux étages, joliment ornés de sculptures, à chaque li parcouru, la figure en bois d'un homme de l'étape inférieur frappe un tambour, tous les 10 li, la figure de l'étage supérieur frappe une cloche, les extrémités du chariot sont des têtes de phœnix et le tout est tiré par quatre chevaux, tout cela en miniature bien sur .

    Les rouages utilisés, grands et petits, mesurent 200 mm au total, avec un total de 285 dents, le mouvement est transmis par des chaînes, les dents de chien, mutuellement les unes avec les autres, de sorte que par chaque révolution tout revient à son point de départ.

     Le système d'odomètre de la période Song est couplé avec un système de chariot pointant le Sud, qui est inventé la première fois par le mécanicien Ma Jun, ce chariot est un véhicule à roues qui contient des rouages différentiels, utilisés de nos jours dans les automobiles modernes pour appliquer un même couple à des roues tournant à des vitesses différentes.

    206 Les paravents pliables tels que nous les connaissons aujourd'hui ont été inventés au cours de la dynastie Han.

     


    18 commentaires
  • 184 la mauvaise administration et une série de calamités naturelles réduisent la population à la misère, Zhang Jiao, chef de la secte taoïste des Taiping Tao (Doctrine de la Justice), lève une armée paysanne, ceux-ci, mal organisés, ne peuvent résister à l'armée impériale, la révolte est noyée dans le sang et Zhang Jiao meurt de maladie.

    189 Sous les Han, la classe des commerçants et des industriels se développe, des mines de sel et de métaux sont exploitées, le riz devient plus abondant, le thé fait son apparition mais la généralisation de son usage n'interviendra que plus tard, lorsque les invasions barbares auront contraint la cour à se réfugier dans le Sud.

    Les parcs de plaisance, de tradition depuis l'antiquité dans les propriétés foncières, agrémentés de plans d'eau artificiels et de fausses montagnes, dotés de kiosques de repos préfigurent le jardin chinois du futur.

    La Grande Muraille s'avère de peu d'efficacité pour arrêter les envahisseurs du nord, devant la poussée des barbares, beaucoup de paysans fuient vers le sud qu'ils contribuent à peupler et à développer, les envahisseurs adopteront les principes de gouvernement chinois. 

    Trois régions économiques vont émerger, celle du moyen Fleuve Jaune, celle du bas Yang Tse Kiang, le Fleuve Bleu, celle du bassin rouge au Sichuan.

    près la défaite des Turbans jaunes, les généraux vainqueurs se déchirent entre eux pour la conquête du pouvoir, les grands propriétaires fonciers fortifient leurs manoirs et lèvent des armées privées, l'empire est livré à l'anarchie, trois personnages finissent par émerger: Cao Cao, Liu Bei et Sun Quan, qui prennent la tête de trois royaumes.

     


    14 commentaires
  • 169 la dynastie entre en décadence, la centralisation évolue vers la bureaucratie, les eunuques tiennent le haut du pavé et s'en prennent aux fonctionnaires qui tentent de lutter contre la corruption, 600 à 700 dignitaires sont tués, destitués ou exilés, 1000 élèves du Collège impérial sont arrêtés.

    Les grands propriétaires fonciers et les gouverneurs militaires provinciaux prennent de plus en plus d'importance, les premiers obtiennent à leur profit une exemption d'impôt qui contribue à accroître les difficultés.

    Les Turbans Jaunes se reforment dans la vallée de la Han et sont brisés avec la prise de leur dernier réduit, Nanyang, la seconde, la société des cinq boisseaux de riz, au Sichuan, n'est matée qu'en 215 par le général Cao Cao, pendant ce temps, les Xiongnu (hun) effectuent un retour menaçant sur les frontières, vers 196.

    La séparation existe de fait entre le Wei, royaume le plus puissant dominé par le premier ministre Cao Cao, et le royaume Shu, le plus faible, dirigé par Liu Bei, et au Sud , le royaume de Wu a pour responsable Sun Quam. 

    184, après une série de catastrophes agricoles, deux révoltes éclatent, menées par des sectes taoïstes, la première, celle des (Turbans jaunes), répare les ponts, rétablit les routes et distribue gratuitement du riz aux affamés.

    La révolte éclate dans le sud du Ho pei, les districts voisins du Changdong et le bassin du Houai ho, les centaines de milliers d'adeptes armés et commandés débordent partout les autorités, la cour doit réduire la révolte, par la levée d'armées considérables pour reconquérir le pays.

    184 La résistance des Turbans Jaunes fut détruite par les troupes du gouvernement, le général Cao Cao, devint l’homme le plus puissant de la Chine, mais il perdit le contrôle du sud de la Chine, il ne se proclama jamais empereur.

     


    17 commentaires
  • 166 l’empereur Marc Aurèle, souverain du Ta Tsin, la (Grande Chine) ainsi qu’est dénommé l’empire romain d’Occident par les Chinois, Rome envoie une ambassade romaine à l’empereur des Han, dans sa capitale Xian.

    Les Annales chinoises, en particulier le Heou Han Chou, précisent que jusqu’alors, les Romains n’ont pu entrer directement en relation avec la Chine à cause des Parthes, soucieux de garder jalousement le monopole du commerce des soies chinoises.

    Dans ce récit, le nom de Ta Tsin pour désigner l’empire d’Occident est ainsi justifié, les Romains sont des hommes de grande taille dont la physionomie et les mœurs évoquent les hommes du Tsin, région du nord-ouest de la Chine.

    Les Chinois voient dans les Romains des hommes honnêtes dans leurs transactions, parce que leurs prix restent stables et les mêmes pour tous.

    Dans l’idéologie romaine de la domination de l’univers, la conquête orientale revient fréquemment dans les conversations.

    La ville d’Alexandrie est la seconde porte orientale de l’empire: le port intérieur que constitue le lac Maréotis est tourné vers l’intérieur du pays et communique avec le Nil par des canaux d’où proviennent les produits en provenance d’Inde et de Chine.

    Les échanges avec la Chine transforment la vie quotidienne des Romains.

    Les marchandises en provenance de Chine et d’Inde sont des produits de luxe, du point de vue vestimentaire, le coton (mousseline) est porté par les riches romaines de l’aristocratie auxquelles la texture vaporeuse.

     


    14 commentaires
  • 125, Zhang Heng, l'inventeur du sismographe, ajouta une bague pour le méridien et une autre pour l'horizon, à partir de cette période existait donc une véritable sphère armillaire ou bagues armillaires, de nos jours, les grands télescopes modernes sont toujours construits et orientés selon les principes des bagues armillaires.

     

    Zhang Heng n'était pas vraiment satisfait, vers l'an 132, il construisit une sphère mue par la force hydraulique, une roue à aubes emplissait une clepsydre (horloge à eau) et y maintenait une pression constante, la sphère tournait lentement et régulièrement, Zang Heng fit une sphère armillaire et la dressa dans une chambre close, on donna l'ordre de fermer les portes, les observateurs, délégués auprès du veilleur de la plate-forme de l'observatoire, dirent que la sphère de Zhang Heng montrait telle et telle étoile à l'horizon, une autre exactement à sa culmination ou encore cette autre se couchant, tout fut trouvé en exacte correspondance avec le phénomène réel.

    166 arrivées de marchands syriens en Chine, le commerce de la Chine avec le monde romain se développe.

    Les Chinois se forgent une vision précise des Romains en les nommant par analogie avec des populations voisines.

    Le véritable tournant en matière de représentations chinoises s’inscrit au moment où le commerce et l’affairisme parthe sont ruinés par le saccage romain des villes mésopotamiennes.

    Cet affaiblissement de la route terrestre conduit en effet les marchands syriens et romains à privilégier la route maritime et à prolonger leur voyage jusqu’au golfe du Bengale.

     


    12 commentaires