• 754 une armée des Tang, sous les ordres du général Li Mi, est complètement détruite par les troupes du royaume de Nanzhao qu'elle avait attaqué, le général Li Mi est tué, à cette époque, le royaume de Nan zhao est tributaire du Tibet.  

     

    755 An Lu shan, un général en poste au Nord-est, en profita pour renforcer son pouvoir dans cette région et partit à la conquête du reste de la Chine.

     

    755 rébellion d'An Lu shan, un barbare de père sogdien et de mère turque, gouverneur de Fan yang (aujourd'hui Beijing), contre Xuan zhong, An Lu shan triomphe d'abord et se proclame empereur des Yan à Luoyang, Xuan zhong fuit vers l'ouest mais, les troupes refusant de l'accompagner plus loin, il leur donne satisfaction en faisant décapiter ses deux favoris tandis que sa concubine Yang Gui Fei se suicide, il cède ensuite le trône au prince héritier, Li Heng, qui devient l'empereur Su zhong, ce dernier lutte avec succès contre la rébellion.

     

    La défaite d'An Lu shan et les difficultés rencontrées sur la Route de la Soie sonnent le glas de l'influence sogdienne en Chine. 

     

    Les affrontements, qui durèrent près de dix ans, se soldèrent par la destruction de la capitale et des déplacements de population massifs et firent des millions de victimes, les Tang réussirent à reprendre la maîtrise de l'empire, mais la fin de leur dynastie était proche.

     

    Les rebelles ayant pillé Louyan se dirigent vers Tchangan, les rares troupes fidèles font des prouesses pour sauver l'Empire, pour aller à Tchangan, il faut suivre une vallée étroite, défendue par la forteresse de Thoung.

     

    Un officier fidèle pourrait vraisemblablement les retenir mais il doit exécuter les ordres insensés du conseil de la guerre, reçus de la cour.

     


    3 commentaires
  • Cette violence provoque une révolte générale, résultat, le général arabe Ziyad ibn Salih menant une armée abbasside évaluée à  150000 hommes rencontre, auprès de la rivière Talas,  en 751, le général chinois à la tête d'une armée de 10000 hommes, renforcée de 20000 Qarlouq, vassaux des Chinois.

     

    La bataille dure cinq jours et commence favorablement pour la Chine, mais progressivement l'affrontement tourne à l'avantage des Arabes et les Qarlouq trahissent au profit des Abbassides.

     

    Les Chinois battent en retraite, des milliers de prisonniers chinois sont ramenés à Samarkand, une armée chinoise vaincue, 50000 morts et 20000 prisonniers, c'est par cette défaite que les techniques chinoises du papier sont connues dans la civilisation arabe.
    Cette bataille décide du sort de l'Asie centrale, tout le Turkestan occidental, jusqu'à Tachkend restera aux Arabes.

     

    Mais ce n'est pas le seul échec militaire en cette année 751, le roi Ko lo fong (748 - 779) se révolte contre la suzeraineté chinoise et remporte une victoire contre l'armée chinoise à Xiaguan, où 60000 soldats Tang périssent.

     

    751 Le général chinois Ngan lou chan est battu par les Kitat, il est convoqué à la capitale suite à des rapports envoyés à l'empereur qui signale sa conduite équivoque, il se disculpe auprès de l'empereur, mais il prépare soigneusement son expédition, il recrute des Turcs, fait venir beaucoup de chevaux.

     

    751, l'armée impériale intervient pour rétablir l'ordre au cours d'une révolte contre le roi sogdien à Samarkand, elle est défaite par les forces arabes sur le fleuve Talas, l'empire des Tang perd une nouvelle fois, le contrôle de la Route de la soie en Asie centrale, leurs revenus déclinent, et la Chine se referme de nouveau culturellement sur elle-même.

     


    10 commentaires
  • 740 l'empereur Xuan zhong est follement épris de sa concubine Yang Gui fei, dont le cousin Yang Guo zhong devient le personnage le plus influent de la cour.

     

    Il se heurte à An Lu shan, gouverneur militaire des marches du Nord, que les victoires ont rapproché de l'empereur, et qui devient aussi un familier de la belle Yang Gui fei, puis probablement son amant, An Lu shan se rebelle et force l'empereur Xuan zong à fuir Changan.

     

    742 Xuan zong change son nom de règne en celui de Tian bao, il sombre dans le luxe et le plaisir, laisse ses hommes de confiance exercer le pouvoir et comble de faveurs sa concubine préférée, Yang Gui Fei

     

    750 L’offensive chinoise réussie contre le Tibet. 

     

    Le développement du commerce et l'essor de l'économie ont permis l'accumulation d'énormes richesses très inégalement partagées, le monopole sur le commerce des métaux est rétabli, des impôts frappent les plus riches, les biens des couvents sont expropriés.

     

    On peut dire que c’est la création de l’impôt sur la richesse, au profit des plus pauvres.

     

    Après une longue période de troubles, marquée par la révolte des marchands de Guangzhou, qui saccagent la cité avant de s'enfuir, la paix civile est rétablie, mais les invasions étrangères ravagent le pays.

     


    10 commentaires
  • La Chine est davantage préoccupée par les Tibétains, du côté du Pamir, les Tibétains menacent les petits royaumes de Gilgit, du Baltistan et du Wakhan, passage nécessaire sur la route de la Kachgarie à l'Inde.

     

    La Chine ne peut se permettre que cette route soit fermée d'autant plus que les rois du Cachemire et sur Kapica (Kaboul) sont des alliés.

     

    Les communications avec ces clients sont coupées le jour où les Tibétains occupent Gilgit, le général chinois Kao Sien tche, dirige une expédition pour libérer les passes.

     

    725  l’invention du premier mécanisme à échappement par le chinois I Hing, l'échappement est une partie primordiale d'une horloge.
    727 Nouvelle tentative d'invasion de la Chine par le Tibet, cette fois elle est couronnée de succès, les troupes tibétaines s'empare d'Anxi, au Gansu, et pillage de la ville.

     

    729 unification des six royaumes Baï et création du royaume de Nanzhao, avec l'encouragement des Tang qui y voient un rempart  potentiel contre les Tibétains. 

     

    730 négociations de paix sino-tibétaines.  

     

    740 Le premier journal imprimé en Chine.

     

    (740-797)  Sous son règne, le Roi du Tibet, Tri song De tsen envahit la capitale de la Chine Changan et mis en place un nouvel empereur.

     


    12 commentaires
  • (712-755) L'apparition de l'opéra chinois est généralement attribuée à l'empereur Xuan zong qui a fondé le (Jardin des Poires) (li yuan), la première troupe d'opéra connue en Chine.

     

    714 Une tentative avortée d'invasion de la Chine par les guerriers tibétains.  

     

    715-781) Han Gan peint le Blanc qui illumine la nuit, le cheval adoré de l'empereur.

     

    En Asie centrale, l'influence chinoise est à son zénith. Changan est la ville la plus peuplée du monde avec plus d'un million d'habitants, elle est le carrefour des civilisations, les caravanes des marchands persans et sogdiens fréquentent la Route de la soie.

     

    Le bassin du Tarim fournit des chevaux, Byzance des objets en verre, le Turkestan du jade, Samarkand du cristal et l'oasis de Turfan du coton, les Chinois exporte soie, thé, papier et céramique.

     

    Les écoles de Changan accueillent des Coréens et des Japonais qui étudient le confucianisme et le bouddhisme, certains passent les examens impériaux, d'autres adoptent un nom chinois pour servir à la cour, des musiciens et des danseurs d'Asie centrale se produisent à la cour.

     

    La capitale des Tang est tolérante en matière de religion et accepte le bouddhisme, le taoïsme, le zoroastrisme, le nestorianisme et l'islam.

     

    Les statuettes en terre cuite des tombes de cette période illustrent concrètement les relations de la Chine avec le monde extérieur, beaucoup d'entre elles représentent un étranger barbu au long nez ou des palefreniers avec leurs chevaux, très convoités, du Ferghana.

     


    8 commentaires
  • Chapitre XXXXI

    Mais c'est aussi un grand politique qui a la chance de voir disparaître, l'empire turc est épuisé par toutes ces guerres, une paix est signée avec la Chine en 721.

    Ayant les coudées franches du côté de la Mongolie, l'empereur Hiu yan zhong se tourne vers l'Asie centrale.

    La guerre continue contre le Tibet et en 725, puis en 727, la Chine remporte des engagements contre les Tibétains et leur reprend la ville de Chepoutching, les Tibétains eux prennent le contrôle de la forteresse chinoise du Guazhou où sont entreposées les fournitures pour les territoires dominés par les Chinois, et s'emparent d'Anxi dans le Gansu, ils massacre la population.

    Mais au delà, à Boukhara et à Samarquand, les souverains demandent l'aide de l'empereur pour les débarrasser du protectorat arabe.

    En effet, les cavaliers arabes atteignent le Ferghana en 712 et Tachkend en 714.

    Le roi du Ferghana, chassé de son pays, vient à Koutcha, implorer l'aide de la garnison chinoise, le général chinois Tchang Hia song le restaure sur son trône.

    (712 756) Xuan zhong
    Pour recouvrer un certain équilibre, la réaction le porta sur le trône, sous l'empereur Xuan zhong la littérature et les arts plastiques s'épanouissent.

    Le premier corpus musicologique chinois richement documenté de la dynastie Tang, quoique son usage remonte aussi loin que les Han.
    Des fouilles de la fin du XXème siècle ont révélé, dans une tombe intacte, un grand nombre d'instrument de musique (dont un ensemble spectaculaire de cloches de concert), mais aussi des tablettes avec instructions de jeu et des partitions pour orchestres.
     

     


    10 commentaires
  • 705 ces derniers fomentent leur assassinat et poussent l'impératrice à abdiquer,  Wu Ze tian tombe malade, à sa mort a l’âge de 80 ans, Li Xian restaure la dynastie des Tang.

    705 alliances sino-turques pour faire pièce à une alliance arabo-tibétaine.

    705 L'empereur Tchong tsong poursuit la dynastie des Tang.
    Mais ce personnage falot est incapable de tenir ce poste et il laisse sa femme Wei che aux commandes de l'Empire, elle remplit le palais de ses débordements et veut être une nouvelle Wu Ze Tian, elle décide d'empoisonner son trop confiant époux.

    Les princes massacrent la fautive et confient le trône à Rui zhong qui devient l'empereur Jouei zhong. 

    706 une armée chinoise est taillée en pièces par les troupes turques, à Ming cha chan, il assiège ensuite la place frontière de Lang tcheou.

    708 impuissant à reconquérir la Perse, Péroz revient à la cour des Tang, il meurt peu après, les Perses ont apporté à la Chine le lion stylisé, caractéristique de la statuaire chinoise, et le jeu de polo, pratiqué aussi bien par les femmes que par les hommes.  

    710 la Chine, redoutant une nouvelle invasion, cède au Tibet une parcelle de son territoire revendiquée par ce dernier pays au motif qu'il est nécessaire aux ablutions de la princesse chinoise que le monarque du Royaume des Neiges vient d'épouser.  

    Xuan zhong accède au pouvoir après une suite de péripéties sanglantes, la reine Wei et sa fille, la princesse An le ont empoisonné le stupide et médiocre empereur Zhong zhong, en s'inspirant de Wu Ze tian, Li Long ji, fils de Li Dan, les a ensuite fait tuer par la garde impériale, Li Dan, redevenu empereur Rui zhong, cède le trône à Li Long ji qui devient l'empereur Xuan zhong.

    Sous son règne, la prospérité est rétablie et la population chinoise croît fortement, c'est l'âge d'or de Kaiyuan, mais la crise sociale s'approfondit les grands propriétaires fonciers dépossèdent les petits paysans qui sont déplacés vers les frontières pour contrôler les ethnies minoritaires.

     


    11 commentaires
  • La politique de Wu Ze Tian favorise le recrutement des meilleurs sans se soucier de l'origine familiale pour les fonctionnaires comme pour ses conseillers et ses ministres.

    Elle fait beaucoup pour l'éducation des femmes, leur accès aux examens et postes officiels, dans ses douze propositions, elle préconise une baisse des impôts, des efforts en direction de l'agriculture et encourage l'expression des différentes opinions, elle favorise le Bouddhisme.

    La politique de Wu Ze Tian favorise le recrutement des meilleurs sans se soucier de leur l'origine familiale pour les fonctionnaires comme pour ses conseillers et ses ministres. 

    700-800 La poésie chinoise atteint son apogée sous les Tang, et bien que très souvent imitée, elle ne sera jamais surpassée.

    Les deux poètes les plus fameux furent Li Bai (702-762), le préféré des Chinois, et Du Fu, meurtri à jamais d'avoir échoué aux examens impériaux.

    702 Une nouvelle Paix sino-tibétaine, mais ce n’est pas la dernière avec ce peuple bélliqueux.

    702 les Turcs font de nouveaux ravages à Tai tcheou (au nord du Chanxi) et à chaque razzia, rentre en Mongolie avec un précieux butin.

    704 l'impératrice tombe malade au point qu'elle ne peut rencontrer les ministres, peu de temps après cette femme de quatre vingts ans, termine sa vie singulière au palais de Shangyang.

    705 une nouvelle rébellion, dirigée par son premier ministre, Zhang Jian et les légitimistes la désavoue, seule, encerclée par les conjurés, elle continue à leur tenir tête, et tente d'intimider son fils jusqu'à ce qu'elle soit obligée, le couteau sous la gorge, à abdiquer en faveur l'héritier, peu de temps après cette femme de quatre vingt ans, termine sa vie singulière au palais de Shangyang.

    Elle choisit finalement de laisser son nouvel empire Zhou aux héritiers des Tang, ses fils.

    Agée de 74 ans, elle rassemble ses enfants survivants et leur fait part solennellement de sa décision de nommer prince héritier l'aîné, qui fut brièvement l'empereur Zhong zhong.

     


    13 commentaires
  • Cependant, cette situation a suscité la forte désapprobation des sujets de l'empereur, et à la fin, comme le couple s'était enfui de l'armée des rebelles, Yang Yu huan a été forcée de se pendre.
    Contrairement à Wu Ze tian, Yang Yu huan ne s'est jamais mêlée de politique, bien qu'elle ait été la concubine de plus haut rang.

    Bien que Wu Ze tian et Yang Yu huan aient vécu toutes les deux durant la dynastie des Tang, si ouverte d'esprit, elles n'ont pas pu ébranler complètement les assises du préjudice et de l'intolérance de la morale féodale à leur égard, particulièrement au sein des luttes politiques.

    700 le royaume tibétain est unifié.

    700 La plus ancienne carte d'étoiles connue au monde, recense 1300 astres répartis en 260 constellations.

    700 l'armée chinoise dirigée par le général Hiou ying remporte une victoire contre les Tibétains et en 702, Wu Ze tian et Thrimalo, les deux femmes qui dirigent la Chine et le Tibet, signent un traité de paix.

     700 La Route de la soie est abandonnée suite aux incursions arabes, pour qui cette route est une mine d’or.

    700 Plusieurs types de céramiques de l'époque Tang entrent dans la catégorie des porcelaines, la céramique Xing produite dans le Hebei, comme la céramique de Dingzhou qui apparaît à la fin des Tang, et qui sera à l'origine de la célèbre porcelaine Ding de la dynastie Song.

    L'histoire de la porcelaine commence sous la dynastie Sui, a cette époque, une argile d'une grande pureté et d'une blancheur exceptionnelle est découverte sur les monts Kao-Ling (c'est l'origine du mot kaolin), c'est ce matériau qui donne à la porcelaine toutes ses qualités, dureté, translucidité, sonorité et blancheur éclatante.

     


    17 commentaires
  • Chapitre XXXX  

     

    Que l'épithète impératrice à la main de fer soit comme un compliment ou une insulte, personne ne peut démentir l'histoire qu'elle a écrite. Durant le règne de Wu Ze tian, les réalisations de ses prédécesseurs ont été poursuivies et développées davantage, menant la dynastie des Tang à l'apogée de la Splendeur de Kai yuan.

     

    Pendant les cent ans qu'a duré la prospérité des Tang, on peut dire que Wu Ze tian mérite de se voir attribuer le crédit de cinquante années.

     

    Wu Ze tian a donné l'ordre que, à sa mort, une tablette soit érigée en face de la tombe dans laquelle l'empereur Gao zhong et elle reposeraient, mais que cette tablette reste vide.

     

    En tant qu'impératrice, elle a bénéficié du statut de l'empereur et du soutien du peuple, mais en tant que femme, elle a sacrifié à peu près tout, ses parents, ses amis, l'amour, et à la fin, sa vie même.

     

    En plus d'être une femme politique exceptionnelle, Wu Ze tian était également une grande poétesse et une grande calligraphe, elle était tellement polyvalente que son décès a rempli ses sujets d'une profonde désolation.
    Yang Yu huan a été une autre femme inoubliable de la dynastie des Tang, elle était extrêmement belle et excellait en danse et en musique, elle était très éprise de l'empereur Xuan zhong, et les deux étaient inséparables.

     


    14 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires